ConnexionConnexionInscription
B E A D G
220 connectés Aller à Sweepyto Guitare

Comment devenir prof d'instrument - SlappytoZine 11 - Magazine

Publié par le
07/03/2012
14872 vues

Nous nous intéressons ici uniquement au métier de prof de musique qui apprend l’instrument et non au prof en collège.

Il arrive un âge où beaucoup de musiciens se projettent dans l’avenir et se demandent comment gagner leur vie avec leur instrument. Vivre de sa passion est alors à ce moment un aboutissement, une chance et procure une joie de vivre intense.

 

Étant lié au milieu enseignant depuis plusieurs années, voici les chemins qui mènent à votre objectif :

1 - Les débuts

Vous savez jouer et êtes passionné de musique. Vous avez déjà fait des concerts, des compos, vous connaissez le matériel. Bref sans être irréprochable je dirais que si vous jouez assidûment depuis 4 ou 5 ans vous êtes prêts.

Avant de fantasmer sur le métier d’enseignant, il faut essayer. Pour cela commencez par apprendre aux copains copines pendant les soirées. Apprenez leur des trucs accessibles à un doigt sur une ou 2 cordes.

Petit à petit l’oiseau fait son nid et certains vont accrocher et en demander plus. Ou alors vos interventions vont résonner et la mère ou le petit frère de votre pote voudra prendre des cours. La question “ combien tu prends pour une heure de cours par semaine? ” va arriver...

Certaines personnes développeront ce type de réseau parfois durant toute une vie, parfois durant quelques mois. Vous mettez des annonces sur les sites de musique. On vous contacte et le tour est joué. Pour avoir une situation légale vous devez avoir une structure qui vous salarie. Je ne rentrerais pas dans les détails mais en gros : association, entreprise individuelle, chèque emploi service universel, portage salarial...

2 - La formation - La formation de musicien

Les formations professionnelles reviennent souvent dans la conversation : l’école du MAI à Nancy est la plus citée. Ce genre d’école (il y en a partout en france) vous forme sur un ou deux an au métier de musicien. A la fin vous obtenez un diplôme plus ou moins connu, reconnu par l’État. Ceci a son importance pour la suite de l’article (et de votre vie). Le coût de ce genre de formations commence aux alentours de 4000€.

 

Les + : Les conditions d’accès sont simples (si vous avez l’argent). La mission locale (si vous n’avez pas fait d’études supérieures), le Pôle Emploi peuvent vous financer votre formation. Vous avez un diplôme qui dit que vous savez jouer.

 

Les - : Le niveau général est généralement moyen. La formation oriente sur le métier d’intermittent du spectacle. L’enseignement n’est pas abordé. Votre diplôme ne vous amènera que très peu de boulot. L’objectif visé par ce diplôme est de donner du crédit au candidat qui postule dans une petite école de musique.

Les débouchés sont floues et on a du mal à se projeter sur du long terme après une telle formation. Beaucoup retournent à la fac et autres études plus classiques après cette formation.

En passant par les conservatoires vous pouvez passer ce qui s’appelle un DEM (CEPI actuellement). Pour donner un ordre d’idée le DEM se passe en 3 ou 4 ans. Vous avez le statut d’étudiant. Généralement les DEM ont 20 ans en entrant dans leur cursus. Cette formation est un cran au dessus d’une formation professionnelle pour l’avenir. De plus en 4 ans vous avez une multitude de projets artistiques à développer qui vous aideront à développer votre potentiel artistique. Le coût de cette formation est suivant votre quotient familial. C’est donc accessible.

- La formation d’enseignant

A présent cette partie est moins connue des musiciens et pourtant essentielle pour la suite. Pour enseigner dans des écoles de musique intéressantes et qui vous payent bien, il vous faut un bon diplôme, un qui justifie que vous êtes prof et spécialiste de votre domaine. C’est un diplôme d’État dit le DE. Le DE se passe en candidat libre (très difficile) ou sur une formation en deux ans en école (CEFEDEM) ou 3 ans (mi temps) ou encore en validation d'acquis d'expérience (VAE). Toutes les esthétiques sont représentées. Pour la musique classique les DE sont spécifiques à l’instrument (DE piano DE flûte...) alors que les autres ne sont pas spécifiques à l’instrument DE jazz DE musiques actuelles amplifiées (rock) et DE musique traditionnelle. Par exemple, je suis guitariste, j’ai un DE musique actuelles amplifiées.

Une fois le DE en poche vous pouvez passer des concours de la fonction publique territoriale pour obtenir un poste (plutôt chiant) ou consulter sur le site de la CNFPT les différentes offres d’emploi. Avec beaucoup d’expérience et le DE en poche vous pouvez passer votre Certificat d’Aptitude dit le CA. Le CA est demandé pour ceux qui sont à la tête d’un département musical.

 

 
http://www.cefedem-rhonealpes.org/  
 

3 - Le concret

Avec un bon diplôme et les contacts que vous avez acquis durant votre formation, vous trouverez du boulot petit à petit. Les premiers jobs sont rarement glorieux : pas beaucoup d’heures, mal payées (en dessous de 10€/h net), locaux mal ou non équipés. On se fait les dents. Néanmoins votre CV commence. Dans cette école il y a d’autres profs d’autres contacts et petit à petit vous avez plusieurs écoles de musiques car on refile toujours aux copains d’abord. Les écoles qui suivent la convention de l’animation vous payeront environ 16€/h net.

A noter que CDI ou CDD vous êtes payés à l’heure. C’est à dire qu’en CDD on vous fait un contrat en septembre et on le termine en juin. Votre salaire est répartie sur 9 mois. Pour un CDI il est répartit (lissé) sur 12 mois. En gros pas de congés payés mais une astuce pour pas trop le voire.

A noter que les instruments populaires manquent rarement d'élèves (piano guitare). Pour un bassiste par exemple qui aura moins d'heures qu'un instrument plus populaire, il peut créer des ateliers d'harmonie, de jeu en groupe etc. selon les possibilités. Ceci lui permettra d'avoir des heures équivalentes à un autre instrument.

4 - La confirmation

Un jour vous rentrerez dans une bonne école associative. Le piston est vivement conseillé comme partout. Quelqu’un de sympa et agréable n’aura pas de problème. C’est un élément très important d’une carrière. Et là vous pourrez prétendre entre 20 et 25€/h net, des trajets et repas défrayés. Les bonnes écoles engagent des musiciens à DE. Cela leur garantie un bon niveau d’enseignement et permet de justifier leur tarifs mais aussi de bons résultats.

5 - La gloire?

Si vous passez le concours de la fonction publique ou décrochez un job dans une école municipale ou conservatoire de musique, vous aurez d’autres avantages (et inconvénients). Il est préférable d’habiter à proximité car il n’y a pas de défraiement.

Vous serez payé environ 1500€/mois pour 20h de cours par semaine (un temps plein de DE correspond à 20h). Vous êtes dans la catégorie B des fonctionnaires.

Ces jobs sont très difficiles à obtenir car malgré l’effervescence des musiques actuelles dans les conservatoires, les jobs sont souvent loin des grands axes où les musiciens habitent. Il faut donc s’exiler dans des coins paumés de la France. Qui plus est les candidats sont nombreux et comme on sait que le copinage est roi vous avez intérêt à avoir des amis.

 

Conclusion

Pour info : je suis titulaire du DE, j’ai fait une formation pro diplômante (certificat Fneijma) et j’ai enseigné dans 6 structures aux DEM, aux formations pro, fait des stages, suivit et organisé des masterclass, beaucoup parlé avec le corps enseignant... tout le bazar en gros !

Avec une formation d’enseignant vous avez toute les chances pour exercer votre métier avec qualité. Cela ne veut pas dire que quelqu’un de non diplômé est nul non plus mais une formation sur 2 ans vous apprendra forcément et vous guidera vers votre façon réfléchie d'enseigner.

Les diplômes ouvrent des portes et amènent à des rencontres qui changent votre vie. Ils peuvent même vous amené un statut et une paye intéressante. Si vous êtes sympa et bon c’est champomy. Si vous êtes chiant, gueulard et prétentieux je ne vous apprends rien en vous disant que ça sera très dur et pas que pour le monde de la musique.

C’est un métier très sympa. Ce n’est pas marrant tous les jours non plus (faut pas rêver) mais on partage des moments inoubliables tous autour de la musique. Bon courage pour votre cursus et accrochez-vous ça en vaut la peine.

 

Franck Graziano 

 NDLR : Ce dossier sera bientôt complété par un article sur la formation universitaire proposée dans les départements de musicologie en France.
Tags : SlappytoZine

5 Commentaires

1 2 3 4 5
9 notes
Notes pour Comment devenir prof d'instrument - SlappytoZine 11 | Slappyto : 5/5 sur 9 notes
#5
20/10/2014 08:24:25
?
rozus
Retirer
Poppy

CEPI et DNOP sont les nouvelles et futurs appelations de la formation et du diplôme. Certains conservatoires (Chambéry par exemple) les emploient déjà. L'idéal serait de voir quel est en ce moment le diplôme délivré dans ces conservatoires aux nouvelles appellations.

 
Justement le conservatoire où je suis était avant une ENMD (École Nationale de Musique et De Danse) et s'est transformé en CRD (Conservatoire à Rayonnement Départemental).
Une année ils nous ont filé pleins d'infos sur le DNOP, ont même fait passer des élèves pour l'entrer dans ce cursus. Et finalement, le projet fut stoppé... du coup retour au DEM (et ces élèves sont rentrées en CS). Marrant qu'à Chambéry ils y soient resté :-)

J'étais à Chambéry en CEPI, mais si tu le passes c'est le DEM que tu as...

Il paraitrait à ce qu'il parait (les "on dit") que si un jour le CEPI et DNOP sont mis en place, le DNOP sera délivré automatiquement à ceux qui ont passé un DEM à la fin de leur CEPI...
0
0
#4
07/03/2012 13:14:47
Retirer
Poppy

CEPI et DNOP sont les nouvelles et futurs appelations de la formation et du diplôme. Certains conservatoires (Chambéry par exemple) les emploient déjà. L'idéal serait de voir quel est en ce moment le diplôme délivré dans ces conservatoires aux nouvelles appellations.

 
Justement le conservatoire où je suis était avant une ENMD (École Nationale de Musique et De Danse) et s'est transformé en CRD (Conservatoire à Rayonnement Départemental).
Une année ils nous ont filé pleins d'infos sur le DNOP, ont même fait passer des élèves pour l'entrer dans ce cursus. Et finalement, le projet fut stoppé... du coup retour au DEM (et ces élèves sont rentrées en CS). Marrant qu'à Chambéry ils y soient resté :-)
0
+1
#3
07/03/2012 12:24:37

Si je puis me permettre " On vous contacte t le tour est joué. " il manque un E à "Et"   au tout début, tu peux bien sur supprimer ce message après correction   (d'ailleurs quelques virgules à certains endroits ça ferait pas de mal, j'ai cru voir au moins un endroit ou ça demandé une petite virgule pour être plus agréable à lire


Sinon c'est un article très intéressant  

0
+1
#2
07/03/2012 11:58:56

CEPI et DNOP sont les nouvelles et futurs appelations de la formation et du diplôme. Certains conservatoires (Chambéry par exemple) les emploient déjà. L'idéal serait de voir quel est en ce moment le diplôme délivré dans ces conservatoires aux nouvelles appellations.

0
0
#1
07/03/2012 11:47:48
Tiens je croyais que le CEPI n'était pas encore passé finalement... En tout cas dans mon conservatoire le DEM est toujours d'actualité.
0
0

En Live

Bassman59 a commenté le topic [Configuration Pedal Board Basse ] de tartine il y a 4 minutes
Defreu et grobass ont commenté le topic [utilité du bassneck] de defreu il y a 5 minutes
Bobby1601 a commenté le topic [EHX bass clone] de Bobby1601 il y a 48 minutes
Defreu et bassman59 ont commenté le topic [quelle Stingray??] de defreu il y a 1 heure
Grobass a commenté le topic [utilité du bassneck] de defreu il y a 2 heures
Jp39 a commenté le topic [Vends Basse Vantage 33B-X, 100€] de jp39 il y a 6 heures
Gozo et tartine ont commenté le topic [WASHBURN/Status s1000 - 500€] de gozo il y a 7 heures
Tartine a voté pour le message de yohann il y a 7 heures
Ray et grobass ont commenté le topic [Association de Mots] de Claypool-Fish! il y a 10 heures