ConnexionConnexionInscription
B E A D G
127 connectés Aller à Sweepyto Guitare

L'histoire de la basse électrique #1 - Magazine

Publié par le
23/05/2011
12223 vues

 

Introduction

Chaque petit bassiste débutant apprend deux choses lors de sa première leçon :

1) La basse est un instrument fabuleux
2) Cet instrument merveilleux a été inventé par Leo Fender (notez qu'il n'y a pas d'accent sur le E de Leo, car le monsieur il est américain)

Je ne prétendrais jamais remettre en cause la première affirmation mais par contre la seconde c'est une autre histoire.

Tu vas avoir des problèmes

Dans le panthéon de la basse électrique, Leo Fender a sa place au sommet. Bricoleur de génie, inventeur un peu fou qui inventa un instrument fabuleux qui, 60 ans d'après sa création, reste une référence absolue : la Precision Bass.

Bon, en plus toutes les publicités Fender nous rappelle qu'ils ont été les premiers et qu'ils resteront à tout jamais les meilleurs.

Sauf que l'histoire est plus compliquée et Leo Fender n'est peut être pas le vrai père de la basse électrique.

La contrebasse y en a marre

 "La contrebasse ça fait mal au cul, c’est juste trop de boulot pour un son trop faible… Aussi fort que tu sois, tu ne seras jamais assez fort." J. Pastorius

Oui, dans l'orchestre de jazz des années 1930, on commence à amplifier la guitare, et la batterie commence à prendre beaucoup beaucoup de place. Derrière, il reste le contrebassiste qui trimbale sa grosse carcasse en bois et que personne n'entend (mais bon il est payé quand même). Les différents fabricants d'instruments de musique cherchent donc une alternative plus légère, plus transportable et amplifiée (ou du moins amplifiable).

Préparez vous donc pour le musée des horreurs



La Mandobass de Gibson (même si la photo n'est pas issue d'un catalogue de la marque). C'est pas cher, ça ressemble à une mandoline en gros. C'est fretté donc c'est facile à jouer, mais niveau transport on repassera.


Voici le Bassoguitar de la marque Regal. En gros, une contrebasse sur laquelle on a fixé un manche de guitare. Au moins, ça permettait au paysan de l'Ohio de jouer juste.



Et pour finir la guitare basse à résonateur de la marque Dobro.

Bref, l'histoire de la guitare basse n'est pas nouvelle. D'ailleurs, la cité de la Musique à Paris possède une guitare basse construite par un luthier autrichien, Ludwig Reisinger, à la fin du XIXème siècle.

Paul Tutmarc ou le vrai inventeur de la basse électrique ?

 Une des inventions les plus troublantes précédant celle de Leo Fender est l’Electric Bass Fiddle de Paul Tutmarc, car cet instrument a toutes les caractéristiques  d’une guitare basse électrique. Ici, nous ne cherchons pas à démontrer que Leo Fender s’est inspiré ou plus ou moins directement de cet instrument pour sa Precision Bass, aucun élément ne nous permet de l’affirmer de manière sûre. Revenons d’abord sur l’instrument de Tutmarc.
Paul Tutmarc est né en 1896, il baigne très tôt dans le milieu de la musique puisqu’il chante, joue de la guitare et du banjo dans la chorale de sa paroisse. Quand il s’installe à Seattle, il enchaîne d’abord les petits boulots avant d’être reconnu comme chanteur, ce qui lui permet d’ouvrir son école de musique où il enseigne la guitare en 1929. En parallèle de son activité d’enseignant, Paul Tutmarc se produit à l’époque avec un groupe où il joue de la guitare hawaïenne. C’est pendant cette période qu’il commence ses premières expérimentations en compagnie de son associé Art J. Stimson. Ils construisent ensemble un micro en s’inspirant des micros pour téléphone. Tutmarc le plaça dans une guitare, et relia le tout à une radio qu’ils avaient modifié pour la transformer en ampli de fortune. Nous sommes à la fin de l’année 1930, et les grandes marques comme Rickenbacker et Dobro sont encore en train de développer leurs modèles de guitares électriques, donc Paul Tutmarc était donc convaincu de la nouveauté de son invention.
Pourtant, il ne dépose pas de brevet pour son micro. En 1932, il découvre les modèles fabriqués par les grandes firmes, il fût surpris de constater que son associé avait vendu les plans du micro à Dobro dans son dos. Malgré cet échec, Tutmarc continua à travailler sur ces instruments nouveaux. Il ouvra même sa compagnie en 1934 qu’il appela Audiovox, c’est à cette période qu’il commença à travailler sur son Electric Bass Fiddle, qui fût commercialisé au printemps 1937. Pendant sa carrière de musicien, Paul Tutmarc était toujours attristé par le sort du contrebassiste, comme le dit son fils Bud Tutmarc

Mon père, étant chef d’un groupe et musicien itinérant, se sentait désolé pour le contrebassiste. L’instrument était si grand que une fois que le bassiste l’avait mis dans sa voiture, il y restait juste assez de place pour qu’il conduise. Les autres membres du groupe voyageaient ensemble, prenaient beaucoup plus de plaisir, alors que le bassiste était toujours seul. C’est cette réalité qui poussa mon père à fabriquer une basse électrique.

Il mit donc au point sa basse électronique. Elle ressemble à s’y méprendre aux basses short scale actuelles, le diapason est pratiquement identique, celui de la basse de Tutmarc est de 30 pouces et demi, alors qu’actuellement il est de 30 pouces. Malgré sa similitude, cet instrument n’a pas connu le succès, il ne fût vendu qu’à une centaine d’exemplaires dans les alentours de Seattle. Il semblerait également qu’il ait inventé une contrebasse électrique. D’ailleurs, il y a une confusion entre les deux instruments. Un journal local le Seattle Post-Intelligencer a écrit un article pour promouvoir cette nouvelle invention et du bienfait pour les bassistes.

"Les gens ont toujours eu pitié des pauvres contrebassistes qui devaient se traîner avec leur contrebasse dans les rues sombres pour rentrer chez eux après la fermeture des théâtres, mais maintenant ils n’ont plus à le faire, car Paul Tutmarc, professeur de musique et artiste à la radio KOMO, a inventé une basse électrique. Une que l’on peut porter sous le bras. La première basse électrique ne fait que 4 pieds, à la place des 6 pieds normalement. Elle aurait pu être encore un peu plus petite, mais Tutmarc ne voulait pas être trop révolutionnaire immédiatement. Les contrebassistes sont une race très conservatrice, et ils doivent s’accoutumer progressivement à l’idée, dit-il."

Peter Bleecha cite ce passage dans son article, mais il y a un problème. L’article parle d’un instrument de 4 pieds (soit environ 122 centimètres) or l’Electric Bass Fiddle a un diapason de 30 pouces et demi (soit environ 77,5 centimètres). Il ne s’agît donc pas du même instrument. Nous sommes rentrés en contact avec la Seattle Public Library qui possèdent les journaux de l’époque en micro-film. Nous avons donc une copie de l’article où nous voyons clairement qu’il ne s’agît pas du même instrument. Il s’agît d’une Electric Bass Viol. Il est important de souligner cette confusion faite. Néanmoins, elle ne remet pas en cause la volonté de Paul Tutmarc de simplifier la vie des contrebassistes. L’Electric Bass Fiddle est en quelque sorte l’évolution logique de l’Electric Bass Viol. D’ailleurs Peter Bleecha clarifie cela dans un article paru dans Vintage Guitar Magazine, en montrant que l’Electric Bass Fiddle # 736 est la suite des expérimentations qui avaient pour premier résultat l’Electric Bass Viol, ce dernier étant trop large pour être maniable.
Comme nous l’avons dis précédemment, il n’est pas notre but ici de montrer que Leo Fender s’est inspiré des travaux de Tutmarc. Tout d’abord, cela n’a pas un grand intérêt, et deuxièmement nous n’avons aucun fait historiquement vérifiable qui prouve cela. De plus le principal intéressé  étant décédé et n’ayant laissé aucun témoignage à ce sujet, nous ne saurons sans doute jamais si Leo Fender eût connaissance de l’Electric Bass Fiddle.  Il est beaucoup plus pertinent de se demander pourquoi l’instrument de Tutmarc n’a pas réussi la carrière, alors que la Precision Bass s’est imposée mondialement.


Paul Tutmarc et son invention au milieu.

Conclusion

Voici donc pour les ancêtres et l'histoire de la guitare basse électrique avant Leo Fender. Dans un prochain numéro, nous allons parler de l'arrivée de la basse électrique en France et notamment Ladislas Czabanyik qui en fut le pionnier.
Tags : SlappytoZine

7 Commentaires

1 2 3 4 5
22 notes
Notes pour L'histoire de la basse électrique #1 | Slappyto : 4/5 sur 22 notes
#7
05/07/2011 15:59:43

Bonjour, c’est Stanislas Grenet et Marc Sabatier, deux des auteurs du livre sur les frères Jacobacci. Nous nous intéressions aussi depuis quelques temps à la basse électrique que jouait Ladislas Czabanyik avec l’orchestre de Jacques Hélian en 1954. Voulez-vous que nous en discutions, que nous échangions documents et informations à ce sujet ? Merci ! marcsabatier@free.fr

0
0
#6
25/05/2011 00:17:58

Merci pour les commentaires. 

 

La suite sera disponible dans le slappytozine 6. 

0
+1
#5
23/05/2011 22:15:00
Très intéressant ! Vivement la suite !
0
0
#4
23/05/2011 17:16:52

Top l'article

Précisons que la basse comme nous l'a connaissons, est un des rares instruments qui a d'abord été électrique puis acoustique.

0
0
#3
23/05/2011 15:40:29

Merci excellent encore encore !!

0
0

En Live

Ray a commenté le topic [Dégazage divers effets ] de Ray il y a 1 jour
Wario a commenté le topic [impédance sur orange terror basse] de bud01000 il y a 2 jours
Nofretnostress et pat ont commenté le topic [Avoir un son de Basse Piccolo ] de gegebassecover il y a 3 jours
Pat et Mushaloni ont commenté le topic [Besoin d'un bricoleur !] de Mushaloni il y a 3 jours
Wario a commenté le topic [darkglass head et leurs cabs] de skydrover il y a 4 jours
Hapexia a commenté le topic [Dégazage divers effets ] de Ray il y a 4 jours
Manoutcho vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 5 jours
Gwoken94 vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 semaine
Theodorus vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 semaine