ConnexionConnexionInscription
B E A D G
133 connectés Aller à Sweepyto Guitare

La lo-fi - SlappytoZine 11 - Théorie

Publié par le
07/03/2012
9328 vues

Ceux qui suivent l'actualité des musiques indépendantes savent à quel point le terme "lo-fi" est omniprésent et ce parfois-même jusqu'à l'écoeurement : de la folk/lo-fi au garage/lo-fi en passant par l'electro/lo-fi... tout y passe! Le terme "lo-fi" est dans bien des cas prétexte à utilisation dès lors qu'un groupe sonne "vintage". Cependant nous verrons dans cet article que la Lo-fi (avec un grand L), au delà de la dimension sonore et esthétique, recouvre un plus grand nombre de notions.

1-La lo-fi c’est quoi ?

Par définition, la Lo-fi (low fidelity) s'oppose à la Hi-fi (High fidelity). Elle désigne un style musical, sous-genre du rock, apparu à la fin des années 80/début des années 90, dans lequel les musiciens emploient du matériel ancien, désuet, avec des groupes tels que Pavement, Guided By Voices, Sebadoh... L'émergence de ce style correspond donc à une réaction face à l'évolution constante des technologies de production musicale : depuis l'invention du phonographe par Thomas Edison en 1877, les technologies de l'enregistrement ont énormément évolué (forcément...). Le musicien Lo-fi est contre l'utilisation d'un matériel trop sophistiqué.

Musicalement, la Lo-fi présente certaines caractéristiques :

− Un son sale (souffle, saturation, coupures...) et compact (impression d'enregistrement en mono)

− Des morceaux de courte durée (et par conséquent des albums dépassant la quinzaine de chansons)

Ex : Alien Lanes de Guided By Voices (1995) = 28 morceaux, 40 minutes

De manière générale, on peut dire que la musique Lo-fi est brute, directe.

Exemple en musique : Guided By Voices – Over the Neptune (dans l'album Proppeler)

Ce goût de la simplicité se manifeste au travers de plusieurs éléments : l'organisation du travail et le rapport aux objets.

2-Un mode d’organisation différent

La Lo-fi cherche à réduire un maximum les "chaines de coopération" : c'est à dire faire soi-même le plus d'étapes possibles dans la production d'un disque, faire intervenir le moins d'intermédiaires possibles dans son élaboration. Dans de nombreux cas, le groupe va se passer d'un ingénieur du son (pour l'enregistrement et le mixage), s'occuper de la création graphique, allant même jusqu'à prendre en charge la création des supports et la distribution. L'exemple des néo-zélandais de Tall Dwarfs est assez représentatif : une grande partie des enregistrements du groupe ont été réalisés à la maison, auto-produits et distribués via le label Flying Nun Records. On retrouve la même organisation du côté du label/collectif américain Elephant Six Record Company (Olivia Tremor Control, Neutral Milk Hotel, Apples in Stereo...). Cette réduction des chaines de coopération rappelle d'une certaine manière le do it yourself punk.

3-Utilisation d'un matériel peu compliqué

La Lo-fi cherche également à réduire un maximum les intermédiaires techniques, utiliser un matériel le plus simple possible, peu coûteux et accessible de suite. Les groupes Lo-fi se dispensent de la configuration habituelle d'un studio d'enregistrement : on préfère utiliser un minimum d'appareils. Dans de nombreux cas les musiciens enregistrent en home-studio.


Dans bien des cas le matériel utilisé est analogique (enregistreur multipiste à bandes puis à cassette, de type "portastudio" notamment) mais peut également très bien être numérique. Les magnétophones numériques étant de plus en plus simple d'utilisation et nomades, l'enregistrement devient un jeu d'enfant.

4-Un rapport particulier aux instruments de musique

Les musiciens du courant Lo-fi montrent une certaine décomplexion par rapport à la pratique instrumentale (ils n'ont d'ailleurs pas peur du multi-instrumentisme). Tout comme dans le mouvement punk, ceux-ci ne possèdent nécessairement pas de formation musicale et le font ressentir dans leurs compositions. Les structures musicales sont généralement simples et sans grande technicité (pas ou peu de solos et/ou de changements rythmiques...) et même parfois aléatoires, bancales.

 

vidéo 1 : http://www.youtube.com/watch?v=KCT-TKYl8hE extrait de l'album Sewn To The Sky de Smog, sorti en 1990

Les musiciens sont également décomplexés par rapport à l'instrument lui-même et n'hésitent pas à en "fabriquer" : utilisation d'instruments-jouets pour enfants, bidouilles en tous genres. La culture du bricolage est extrêmement présente.

 

vidéo 2 : http://www.youtube.com/watch?v=CH8qsRZ4-kI

dans cette vidéo, on peut voir Chris Knox, du groupe Tall Dwarfs, improviser une percussion avec une boite en plastique

5-Conclusion

Bien souvent (et à tord) réduit à ses caractéristiques sonores, le courant musical Lo- fi est intéressant de par son questionnement d'un certain nombre de notions liées à la création musicale. Dans un environnement aujourd'hui surchargé de technologies, la Lo-fi s'est étendue à d'autres esthétiques musicales (notamment les musiques électroniques) et a ouvert la porte, au sein des musiques populaires, à des pratiques (assimilées au courant lui-même), toutes aussi intéressantes les unes que les autres, à l'intérêt pédagogique et ludique indéniable (utilisation d'instruments-jouets, circuit-bending...).

6-Discographie sélective et indispensable

The Clean, Modern Rock, Flying Nun Records, 1995

Daniel Johnston, Artistic Vice, Shimmy Disc, 1991

Guided By Voices, Alien Lanes, Matador Records, 1995

The Microphones, The Glow Pt. 2, K Records, 2001

Mount Eerie, No Flashlight, P.W Elverum & Sun, 2005

Neutral Milk Hotel, In the Aeroplane Over the Sea, Merge Records, 1998

The Olivia Tremor Control, Black Foliage: Animation Music Vol. 1, Flydaddy Records, 1999

Pavement, Slanted & Enchanted, Matador Records, 1992

Peter Jefferies, Last Great Challenge in a Dull World, Xpressway, 1989

Sebadoh, The Freed Man, Homestead, 1989

Smog, Sewn to the Sky, Disaster, 1990

Tall Dwarfs, Forks Songs, Flying Nun Records, 1991

 

Riton
Tags : SlappytoZine

9 Commentaires

1 2 3 4 5
12 notes
Notes pour La lo-fi - SlappytoZine 11 | Slappyto : 5/5 sur 12 notes
#9
09/03/2012 23:23:20
En tout cas ça fait plaisir que ça plaise autant  
0
+2
#8
09/03/2012 23:06:50
sauf que ce n'est pas de la démo... (mais forcément y'a des racines communes, bon à part que moi le grunge je n'aime pas ça)
0
0
#7
09/03/2012 19:57:28
cool sympa dank u
Par contre  je ne trouve pas que Sebadoh est lo-fi , The freed man fait plus penser a une demo Grunge .
0
+2
#6
08/03/2012 20:09:02

je connaissais pas du tout, mais alors pas du tout O.O

 

Merci!

0
+1
#5
07/03/2012 11:40:23
Sebadoh "Soul and Fire" est magnifique, moi je dis merci Riton quoi.

Wall Breaker tu es notre Monsieur Jourdain  
0
+1

En Live

Captain Biftek, JR BASS, escaliyo et grobass ont commenté le topic [HELP CONFIG AMPLI !] de JR BASS il y a 2 heures
Fred18 vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 15 heures
Escaliyo a voté pour le message de grobass il y a 18 heures
Escaliyo a commenté le topic [Basse pour débuter ] de Patmustang il y a 1 jour
Ray a voté pour le message de grobass il y a 1 jour
Jerem65 et grobass ont commenté le topic [Et vous, vous écoutez quoi maintenant ?] de nono il y a 1 jour