ConnexionConnexionInscription
B E A D G
137 connectés Aller à Sweepyto Guitare

Les dangers du son - Théorie

Publié par le
20/09/2011
12474 vues

Nous l'avons tous ressenti à un moment ou à un autre, après un concert ou une répétition : ce petit sifflement, ou alors un bourdonnement, qu'on appelle acouphène. En général ça passe en quelques heures. En général, car si on ne fait pas gaffe, on risque de le garder durant le restant de ses jours...

Nous n'avons pas tous le génie d'un Beethoven, si on perd notre audition, nous perdons la capacité de pouvoir jouer ou écouter de la musique. Eh oui, nos oreilles sont (aussi) des organes particulièrement important pour notre plaisir. Il vaut mieux donc y faire attention et les chouchouter.
Seulement voilà, entre les répètes avec un batteur qui tape comme un bucheron et le gratteux qui adoooooore bien entendre ses solos, le dernier concert qu'on a vu dans une salle à l'acoustique pourrie et le mp3 à fond, on les abîme les pauvres.
Plusieurs facteurs entrent en jeu : l'intensité du son, le temps d'exposition, la fatigue de la personne etc. Il s'agit ici de voir quand vos oreilles sont en danger, afin que vous puissiez mieux faire attention et reconnaître quand vous prenez un risque.

Si ce n'est pas déjà fait, je vous conseille de lire l'article de Fleadh sur le son et l'audition, qui va déjà vous aider à mieux appréhender cet article :
http://www.slappyto.net/Dossiers-Basse/Voir-Article-Basse.aspx?id=173   

L'intensité du son

Je ne vous apprends rien, le son peut être plus ou moins fort. Cette intensité générale se mesure en décibels (dB).
Cette échelle n'est pas décimale. Ca veut dire que si on double les sources sonores, on ne double pas le nombre de décibels perçus, mais on rajoute 3db. En résumé 2 enceintes branchées sur un ampli ne rendent pas le son deux fois plus fort, et heureusement !

Voici une échelle montrant différentes intensités sonores que nous pouvons rencontrer :

Les baladeurs sont limités à 103 dB, tout comme les boites de nuits et les concerts... si les normes sont respectées. Allez dire à l'ingé son d'AC/DC de baisser un peu pour respecter les lois françaises, vous allez vous faire recevoir ! Il arrive très souvent que les techniciens anglo-saxon ne respectent pas cette norme. 

Vous remarquerez que le seuil de danger se situe aux alentours de 85 dB. Pourtant à ce volume nous n'avons pas mal aux oreilles. En fait le seuil de douleur se situe à 120 dB, cela fait donc une plage de 35 dB à l'intérieur de laquelle nos oreilles sont en danger sans que cela nous gène sur le moment.

Mais alors, me direz-vous, pourquoi n'as-t-on pas fixé la norme directement à 85 dB (si si, j'en vois qui se posent la question) ? Tout simplement parce qu'il faut un certain niveau pour pouvoir sonoriser une grande salle, ou pour passer au dessus d'une batterie qui tape très facilement au dessus de 100 dB.
De plus, être au dessus de 85 dB ne signifie pas que l'on est en danger immédiat de surdité, la durée d'exposition joue un rôle très important.

Le temps d'exposition et de repos.

Nous possédons tous un capital auditif. Voyez ça comme un réservoir dans lequel nous allons taper chaque fois que nous dépassons le niveau de danger. Quand on arrive au bout de ce réservoir, les oreilles commencent à être abîmées.

Plus le volume sonore est élevé, plus on puise dans ce capital. Il faut donc faire attention à ne pas rester trop longtemps exposé afin de ne pas arriver au bout du réservoir. Combien de temps ? Voilà quelques exemples de durées maximum, PAR SEMAINE, selon le niveau sonore.
Attention : ce capital est différent d'une personne à une autre, d'un moment à un autre (fatigue, médicaments...), les données que je vais vous présenter sont donc des moyennes, qu'il ne faut pas prendre à la virgule près.

85 dB : 40 heures
95 dB (soirée privée) : 5 heures
100 dB (match de foot) : 1 heure
103 dB (discothèque) : 38 minutes (ça fait une soirée courte )
105 dB (concert au premier rang) : 9 minutes
110 dB (solo de batterie) : 5 minutes (ça fait un solo long)
130 dB (fanfare en plein milieu) : 4 secondes

Et là je vous sens paniqué : "103 dB : 38 minutes par semaines !! Mais comment je vais faire ???"
Le temps de repos est aussi très important. Je veux dire de VRAI repos pour nos oreilles : un peu de silence ne leur fait pas de mal, bien au contraire. La plupart des ingés son pro et consciencieux qui sont en tournée avec des artistes mettent des bouchons après le concert et dans le tour-bus, afin de bien reposer leurs oreilles et reconstituer leur capital auditif. Pensez-y : si vos oreilles ont subi un traumatisme, laissez-les se reposer et se reconstituer.
En répète, essayez de vous ménager une pause de 15 minute toutes les heures, ou du double toutes les 2 heures.

Le signal d'alarme lors d'un traumatisme est simple, il s'agit de l'acouphène. Le problème c'est que ce signal arrive souvent trop tard.
Mais d'où proviennent les acouphènes, et surtout est-ce que ça se soigne ?

L'origine des acouphènes

Tout d'abord, un peu d'anatomie de l'oreille. Grâce à l'article de Fleadh, elle n'a plus de secrets pour vous. J'aimerais tout de même apporter une précision à propos d'un organe de l'oreille interne : la cochlée, le truc qui ressemble à une coquille d'escargot.

 

La cochlée est remplie de liquide, et on trouve sur la lame spirale des cils qui sont des cellules nerveuses, directement reliées au nerf auditif. Nous en avons environ 15 000 par côté. Pour faire simple, le son va faire vibrer ce liquide, qui va faire vibrer les cils, qui vont envoyer un message nerveux qui va être interprété par notre cerveau comme un son.

 

A chaque partie de la cochlée correspond une fréquence.

http://youtu.be/dyenMluFaUw  

 

Les acouphènes proviennent de ces cils qui ont étés trop sollicités et ont étés abîmés. Ils continuent d'envoyer le message de la fréquence qui leur correspondent, même si le liquide ne vibre plus. Nous entendons alors un sifflement ou un bourdonnement selon la plage de fréquence touchée.

 

Il en existe plusieurs types :

- Ce petit, à peine audible dans le silence, et qui disparaît en plusieurs heures.

- Celui plus intense et qui dure toute la nuit.

- Celui qui hurle dans vos oreille et vous pousse à parler plus fort et qui dure plus de 24h. Cet acouphène là doit vous mener directement aux urgences ORL les plus proches. Oui oui, TOUT DE SUITE !!!

Il existe un traitement d'urgence, mit au point par les militaires (forcément, dans leur métier ils sont soumit à de très fortes pressions sonores) et qui est passé dans le civil il y a quelques années.

Vous ne récupérerez peut-être pas toute votre audition, mais au moins ils peuvent arrêter ce sifflement.

Faute d'un traitement immédiat, vous risquez d'avoir des lésions A VIE.

Les séquelles.

Plusieurs types de séquelles, à plus ou moins longue échéance.

Un gros larsen, un coup de cymbale etc, et vous risquez un Traumatisme Sonore Aigu (TSA) : acouphène, hyperacousie (hypersensibilité aux sons), perte de fréquences affectant la compréhension de la parole.

 

Plus sournois et plus répandu : le traumatisme sonore chronique arrive progressivement, sans que l'on en soit forcément conscient. Un jour on se rend compte qu'on ne comprends pas bien ce que disent les autres, ou qu'on a les oreilles qui sifflent (c'est ce qui m'est arrivé).

 

Ces symptômes peuvent tout simplement vous pourrir la vie, créant des insomnies et la communication avec les gens autour de vous difficile.

 

Conclusion

Tout acouphène, même léger, est un signal d'alarme qui signifie que vous oreilles ont souffert et vous invite à changer de comportement. Il ne s'agit pas ici de dire qu'il ne faut plus faire de musique ou de ne pas aller en concert, bien sûr ! Il y a tout de même quelques solutions :

 

- éloignez-vous des sources sonores. Le volume diminue de 3 ou 4 dB par mètre (si je me souviens bien).

- mettez des bouchons. Il en existe désormais tout un panel, prévus pour la musique : des Rocket Cord d'acoufun à 5 euros à ceux moulés à l'oreille à 120 euros, vous avez le choix.

- baissez le volume. Nous avons une responsabilité là-dessus vis-à-vis de notre public. J'ai vu des groupes jouer beaucoup trop fort, alors que eux avaient des bouchons pour se protéger... sympa pour le premier rang... Et ne laissez pas votre batteur vous dire qu'il tape mieux quand il tape fort ! C'est une question de maitrise, et ça s’apprend. Ou alors ramenez une cargaison de bouchons pour votre public à chaque concert.

 

Nos oreilles sont petites choses fragiles, vous ne pensez pas qu'elles méritent d'être chouchoutées ?

 

 

Pour faire cet article, je me suis beaucoup inspiré de celui rédigé par Ludovic Monchat sur les protections auditives, qui est très complet (sonomag n°337, juillet/aout 2008).

 

5 Commentaires

1 2 3 4 5
21 notes
Notes pour Les dangers du son | Slappyto : 5/5 sur 21 notes
#5
21/09/2011 22:31:38
En effet, les bouchons de base type kies ou bouchons jaunes atténuent énormément, souvent vers 35 décibels, mais au prix d’une qualité sonore plus que médiocre. Si même avec les bouchons ça te paraît fort, il faut vraiment dire à ton batteur de se calmer.
0
0
#4
21/09/2011 16:52:34
Vu que vous avez l'air de vous y connaitre, je voulais avoir quelques précisions. Depuis que je joue en groupe, je mets des boules Kies. J'ai récemment fais l'acquisition de bouchons Alpine.
Ceux-ci exactement : http://www.thomann.de/fr/alpine_musicsafe_prosilver_edition.htm
Le rendu au niveau de la qualité du son est bien meilleur que les boules Kies, qui, à mon gout enlevaient beaucoup de basse. Le problème c'est que malgré les filtres interchangeables (j'utilise celui qui réduit le plus de décibels), j'ai l'impression d'être moins bien protégé que les boules Kies, notamment lorsque le batteur joue des cymbales.
0
0
#3
21/09/2011 13:31:40

Il était temps que quelqu'un se préoccupe enfin d'informer sur le sujet. Avec les niveaux sonores actuels dans les concerts et le boites (sans parler des mecs avec la sono à bloc dans la voiture, qui fait trembler les vitres quand ils passent devant chez toi), on est en train de préparer une génération complète de sourds précoces.

Perso je me protège toujours dans les concerts (que je joue ou que je sois spectateur). Il y a des protections spéciales pour musiciens qui restituent quand même correctement le son. Il faut certes un temps d'adaptation, mais le jeu en vaut largement la chandelle, vu que je n'ai pas l'intention de m'arrêter de jouer prématurément pour cause de surdité.

0
0
#2
21/09/2011 10:14:52

Il semblerait que la capacité de l'oreille à atténuer le niveau sonore diminue avec l'âge. En tout cas c'est ce que je ressens, si quelqu'un peut confirmer ?

0
0
#1
21/09/2011 07:24:34
Je veux simplement faire quelques précisions sur les décibels... Les décibels ne sont pas une unité de mesure du son, mais bien un rapport entre deux mesures (dans la plupart des cas ces mesures sont des ondes), 0 dB équivaut a deux mesures identique, -N dB équivaut à une atténuation, +N dB équivaut à une amplification. Ainsi, vous avez peut être un système de son qui vous affiche des dB négatifs et vous vous demandiez: pourtant je l'entend ce son! Et bien c'est que le signal entrant qui est ensuite envoyé en sortie à vos haut-parleurs est atténué.

En accoustique, lorsqu'on fait référence à 0 dB c'est le seuil minimum de perception théorique.

Maintenant, quel est se rapport? Et bien, à l'inverse de se qui est écrit dans l'article plus haut, une augmentation de 3 dB double bel et bien l'intensité du son, une augmentation de 10dB décuple l'intensité... 20dB c'est fois 100 et ainsi de suite... donc la discotheque à 110 dB? 100 000 000 000 fois le seuil de perception ou encore, pour vous donner une image plus pertinente, 1 000 000 000 fois le chuchotement!

Mais, pourtant, cela ne semble pas être d'une différence si extrême! C'est simplement que dans le mécanisme de l'oreille, le son est capté de façon exponentielle, et que celui peut réguler le son et donc l'atténuer.

Voila pour la petite clarification.

Sur une toute autre note, n'ayez pas peur de porter des bouchons à un concert, quand vous pratiqué avec vos amis, à des événements, des soirées à la discothèque. On a parfois peur d'avoir l'air ridicule ou encore on ne trouve pas ça confortable, mais si l'on veut une carrière ou simplement s'amuser longtemps en faisant de la musique... Mieux vaut les garder en bonne états ces oreilles! C'est certain que vous vous ferez poser la question: "Pourquoi, est-ce que tu porte des bouchons?". Dans un tel cas, vous pourrez dire que vous êtes un musicien sérieux et, donc, que vous faites attention à vos oreilles.

(Ps: Désolé pour les fautes)
0
+2

En Live

Alejandrobaixo et tomioux ont commenté le topic [musicman sterling USA ] de 3dd-titix il y a 2 jours
Alejandrobaixo vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 2 jours
Vaudoo-audio vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 3 jours
Popolito et Zang ont commenté le topic [Stingray 2eq teal green] de popolito il y a 4 jours
Popolito a commenté le topic [Mesa Boogie M-Pulse 600] de popolito il y a 6 jours
GMI et yaumegui ont commenté le topic [Sangle Levy's Néoprène noire 635 mm NEUVE] de GMI il y a 1 semaine
Dipching, Fossile, Mat 31 et Manmane ont commenté le topic [Vend basse 5 cordes Cort GB75 Bradée à 200€] de Fossile il y a 1 semaine