ConnexionConnexionInscription
B E A D G
147 connectés Aller à Sweepyto Guitare

Cours de basse à Strasbourg

#1
24/12/2008 01:23:41
Salutations,

Je suis titulaire d'une licence en Musicologie à l'université de Strasbourg, j'étudie les musiques improvisées au conservatoire de Strasbourg et je pratique la basse électrique et la contrebasse depuis plusieurs années. Je propose des cours de basse électrique dans tous les styles (préférence pour le rock et les musiques actuelles amplifiées funk reggae etc...)
Mon approche consiste à donner à l'élève les moyens de jouer efficacement en groupe et d'être autonome, via le travail de la technique instrumentale,de l'oreille, et du rythme et par le biais de morceaux choisis par l'élève (pour le plaisir) et par moi-même (pour le travail et la culture musicale)

tarif: 30 euros par cours (1h), ou possibilité de passer par une école de musique associative où je travaille, et de payer par trimestre, c'est moins cher...

lieu: Strasbourg centre ville, possibilité de faire cours à domicile

tel: 06 88 05 53 17
ou sinon par MP!

A+
0
0
#2
24/12/2008 14:21:18
 Pas trop de succès ?
Mets des annonces dans les magasins de zik du quoi si tu l'as pas déjà fais

Allez tchou
0
0
#3
24/12/2008 17:43:39
 Tiens, ça pourrait peut-être m'intéresser pour la rentrée prochaine, c'est-à-dire à partir de septembre 2009, vu que je bouge sur Strasbourg normalement.

J'te tiendrai au courant d'ici là, mais c'est bon à savoir

Joyeux Noël au passage !
0
0
#4
27/12/2008 11:35:32
 Merki!
Et bonne année aussi hein!
0
0
#5
27/12/2008 13:38:18
 Allez payes ton slappypwal et tu auras plein d'élèves...

(UP travesti)
0
0
#6
06/01/2009 11:57:15
 Ouaééé, bonne année !

Ca y est, je suis un élève de regulator !
0
0
#7
12/01/2009 11:16:11
 up!
0
0
#8
12/01/2009 13:55:27

Euh....

"Profession : emasculeur de porcs".... Ça donne pas envie

UP Quand même

0
0
#9
12/01/2009 22:11:20
 Je ne vois pas du tout de quoi tu parles...


(merci)

0
0
#10
12/01/2009 22:22:21

Hmmm.... (reflexion)....
Peut-être qu'avec 5€ les 2h ça pourrais se négocier...

D'ailleurs pourquoi c'est si chère les cours de basse (de guitare aussi, et de chant, et de triangle...) ? Le prix du trajet (et à domicile ?), le temps c'est de l'argent, l'usure des cordes, les profs étaient rattaché à Lehman Brother, le savoir a-t-il un prix ? Hum... Les mystères de la vie chère...

Raison de plus pour rester autodidacte

0
0
#11
13/01/2009 09:51:48
regulator
 Je ne vois pas du tout de quoi tu parles...
 Ma citation fait foi

Vitamine X

D'ailleurs pourquoi c'est si chère les cours de basse (de guitare aussi, et de chant, et de triangle...) ? Le prix du trajet (et à domicile ?)

 20 Euros de l'heure, c'est pas exagéré.

J'ai pris quelques cours et le prof t'aide à travailler tes morceaux. Le mien prenait aussi le temps de préparer des exercices pour s'entrainer au rythme ou pour faire travailler la main gauche.

là j'ai plus le temps de prendre des cours, mais ça m'avait bien aidé.

0
0
#12
13/01/2009 10:32:16
Soit. Je suis conscient que 20€ de l'heure ce n'est pas exagéré, c'est dans la moyenne effectivement, mais justement, cette moyenne je la trouve excessive (je parle des cours en générale, et non de celui-ci en particulier).

A cause de cela j'vois plein de musiciens prendre 2 cours par mois (et encore...), soit 2h par mois, et du coup ce n'est pas le cours en lui même qu'ils payent, mais les exercices que les profs leurs donnent à faire chez soi. Alors autant acheter une méthode et jouer avec le plus de musiciens possible, ceux-ci nous donneront déjà plein de conseils et critiques utiles.
0
0
#13
13/01/2009 10:47:48
Vitamine X
Soit. Je suis conscient que 20€ de l'heure ce n'est pas exagéré, c'est dans la moyenne effectivement, mais justement, cette moyenne je la trouve excessive (je parle des cours en générale, et non de celui-ci en particulier). 
J'ai bien compris. Quand j'avais cherché un prof, à l'époque c'était plutôt la fourchette basse.

Vitamine X
A cause de cela j'vois plein de musiciens prendre 2 cours par mois (et encore...), soit 2h par mois, et du coup ce n'est pas le cours en lui même qu'ils payent, mais les exercices que les profs leurs donnent à faire chez soi. Alors autant acheter une méthode et jouer avec le plus de musiciens possible, ceux-ci nous donneront déjà plein de conseils et critiques utiles.
 C'était mon cas, mais pas à cause du prix. Pour moi la basse c'est juste un loisir. Je ne joue pas dans un groupe et je m'entraine pas 3h par jour.
0
0
#14
13/01/2009 12:35:27
 Tout le monde n'a pas le recul nécessaire vis à vis de son propre style de jeu pour savoir quoi travailler, et quoi améliorer. Un oeil exterieur de la part de quelqu'un de compétent permet d'aller dans des directions qu'on aurait pas pensé à prendre soi même, et ce malgré les méthodes. Et aussi, avoir quelqu'un derriere soi ça motive un peu à bosser, y a un peu une "obligation de résultat" si je puis dire... Et je dis ça parce que je prends toujours des cours moi-même (même si c'est surtout pour la contrebasse...) et que ça m'apporte beaucoup, même si je suis tout à fait capable de travailler seul chez moi.
0
0
#15
13/01/2009 14:15:11
Oui oui j'suis d'accord, mais j'ai rien contre les cours, ça peut être très utile je sais, ce que je me demande c'est pourquoi la moyenne des prix pratiqués est si élevé. C'est devenu "normal" maintenant de payer 20€ par heure de cours, mais pourquoi ?

20€ est devenu la moyenne accordé par la plupart, les profs trouveront toujours des gens qui accepterons de payer un tel prix effectivement, mais il y aura aussi toujours des élèves qui ne pouront pas se payer des cours à ce prix là. C'est simplement dommage que les prix ne soit pas plus flexible pour permettre à plus d'élève de prendre des cours (sachant que la plupart qui commence la basse sont des jeunes sans emploi où c'est déjà galère de payer l'appart).
0
0
#16
13/01/2009 16:45:28
 Ben c'est le prix normal pour à peu près n'importe quel cours à domicile en général... je ne sais pas pourquoi c'est comme ça mais c'est comme ça... quand je prenais des cours particuliers je les payais 20 euros (et encore, un peu plus quand j'étais à Paris)
Les quelques amis que j'ai qui ont essayé de faire plus bas (genre 10 euros) se sont fait enguirlander par leurs collègues, se faisant reprocher à juste titre de brader leur savoir et de mésestimer les gens qui se donnent du mal pour apprendre la musique, et le métier difficile de musicien, et de transmettre ces connaissances.
En gros, etre prof c'est pas à la portée de n'importe qui, il faut avoir beaucoup étudié avant, donc ça ne doit pas etre rémunéré comme quelqu'un qui lave ta bagnole, qui sort ton chien ou qui va faire les courses pour toi.
Pour info, un paysagiste qui vient s'occuper de ton jardin, il fait payer plus cher encore que 20 euros de l'heure, et les artisans qualifiés arrivent souvent à 40 euros de l'heure par exemple.
0
0
#17
13/01/2009 16:58:17
Ah ben les collègue de tes amis avaient peur de se faire piquer des clients c'est tout  ou bien ils se disaient "merde si tout le monde fais 10€ de l'heure je devrais baisser mes prix..."

Mais si on va dans les exemples j'en ai un aussi, je connais un guitariste qui prend des cours gratuitement, simplement parce que son prof est passioné. C'est juste pour dire que lorsqu'on est passioné, offrir son savoir n'a pas de prix. Après si le prof a vraiment besoin d'argent, ok pour 20€ de l'heure, mais s'il n'est pas dans le besoin, rien ne le force à baisser ses tarifs.

De toutes manière les cours particulier la plupart du temps c'est du marché noir, c'est normal dans ce cas que les prix profite plus aux profs.
0
0
#18
13/01/2009 17:36:46
 Ben tu sais, moi aussi je suis passionné de musique, et j'adore transmettre cette passion, mais vu que musicien c'est un des métiers les plus ingrats du monde (à savoir que tu n'as jamais fini d'apprendre, c'est une lutte et une recherche quotidienne, alors que la plupart des gens ne voient ça que comme un hobby) et que c'est pas en écrivant des compos et en faisant des concerts mal payés que je vais réussir à manger.
C'est pareil pour la plupart des gens qui aiment leur métier... demande à n'importe quel luthier, lui aussi il est passionné par son boulot, mais quand il fabrique un instrument, il ne te fait pas payer seulement la matière première, parcequ'il y passe du temps et qu'il doit payer ses factures.
0
0
#19
13/01/2009 18:39:29
Oui donc c'est bien ce que je dis, mais je doute que tous les profs soit aussi dans le besoins, et c'est dommage que ceux-ci ne baissent pas plus souvent leurs tarifs.
0
0
#20
23/01/2009 19:37:50
 Hop!
0
0
#21
24/01/2009 11:03:20
 ça pourrai m'intéressé , surtout pour m'améliorer en slap, ou en jazz en général..
c'est moins cher si  on se déplace chez toi?
0
0
#22
28/01/2009 02:31:51
 
0
0
#23
28/01/2009 03:58:15
Vitamine X
Oui donc c'est bien ce que je dis, mais je doute que tous les profs soit aussi dans le besoins
 
Ben tu devrais arrêter de douter, moi j'te l'dis ;)

Pis j'ai déjà eu des potes qui ont suivi des cours pendant un bon bout de temps (et pas avec n'importe quels profs, qui plus est...) et qui en ont payé que N sur la totalité; faut pas chercher la bête noire non plus.

"quand on est passionné, offrir son savoir ça n'a pas de prix."

C'est joli comme phrase, dit comme ça, mais en se recadrant dans la réalité, manger, se loger ça a un prix. Et passion ou pas, y'a un moment où tu ne peux plus te permettre de tout faire gratuitement. Ou alors, tu es un riche héritier...

Up sur fond de polémique
0
0
#24
28/01/2009 06:47:50
Vitamine X

Hmmm.... (reflexion)....
Peut-être qu'avec 5€ les 2h ça pourrais se négocier...

D'ailleurs pourquoi c'est si chère les cours de basse (de guitare aussi, et de chant, et de triangle...) ? Le prix du trajet (et à domicile ?), le temps c'est de l'argent, l'usure des cordes, les profs étaient rattaché à Lehman Brother, le savoir a-t-il un prix ? Hum... Les mystères de la vie chère...

Raison de plus pour rester autodidacte

 


Je vais alimenter un peu le débat, car faut pas déconner. Bon, je vais encore raconter ma vie, mais l'exemple me semble approprié.




VitamineX, as-tu déjà donné des cours pour te faire autre chose que de l'argent de poche ? Si 20 euros l'heure pour un cours individuel c'est cher, je ne sais pas ce que tu vas pouvoir faire comme activités dans ta vie. Regarde le prix des autres cours : danse, sport, etc ! Tu protestes chez ton garagiste quand il te facture plus de 50 euros l'heure de main d'oeuvre ? Je ne connais rien en mécanique, mais il faut probablement au moins autant de temps pour devenir un bon musicien ET pédagogue qu'un bon mécano.

Je suis prof de basse à Paris, je facture mes cours 25 euros l'unité, que ce soit un cours individuel (conventionnellement 1h, mais mes élèves restent plutôt 2h en pratique lorsque j'ai le temps) ou collectif (atelier, 3h30). Il y a des gens qui prennent 15 euros, certains montent jusqu'à 30. Etant à 25, je me place dans le haut des tarifs, pourtant :
- je ne suis pas un tueur, que ce soit techniquement ou musicalement
- je ne donne pas de cours à domicile mais chez moi (ce qui m'évite 1h30 de déplacement en moyenne, qui plus est le cours est de meilleure qualité car je dispose de mon piano, mes supports informatiques, mes bouquins, etc)


25 euros le cours d'une heure, est-ce cher ? Réponse en deux points :


Pour l'élève : pour une heure de cours bien faite, il y a des heures de travail personnel derrière pour la rentabiliser ; si ce boulot n'est pas fait, prendre des cours (et les payer) ne sert à rien. La progression de mes élèves qui bossent est significative entre chaque cours. Je pense qu'ils progresseraient moins vite sans prof --- j'en sais quelque chose, étant majoritairement autodicacte --- et c'est pour ça que beaucoup viennent me voir : ils constatent que seuls, il stagnent. Bref, rapporte ce que tu paies à la progression plutôt que juste au taux horaire du prof. Personnellement, ce que je donne à mes élèves, c'est ce que j'aurais aimé avoir lorsque j'ai commencé... j'aurais vraiment gagné du temps, un max de temps.


Pour le prof :
bienvenue dans l'envers du décor. Pour bouffer, il te faut trouver des élèves et les garder. Pour commencer, la basse est pour la grande majorité un loisir. Ca veut dire : priorité inférieure. Quelle est la première chose qui "saute" lorsque tu n'as pas le temps, pas l'argent, que ton gosse est malade, etc ? Tes loisirs, dont le cours de basse. Si la perturbation perdure, ce n'est pas seulement un cours de basse qui saute, c'est un élève que je ne reverrai plus. Cela veut dire qu'à moins d'instaurer un système de forfait ("j'ai payé d'avance, donc je suis obligé de venir même si ça me fait ch**r pour rentabiliser"), il est impossible de savoir à coup sûr si on reverra ultérieurement chaque élève... et donc impossible d'estimer correctement ses (maigres) revenus sur une échelle hebdomadaire ou mensuelle.

Il y a donc un taux d'élèves "sortant", qu'il faut compenser par un taux d'élèves "entrant". Tu as déjà essayé de faire de la pub pour vendre un truc, pour un évènement ? Tu verras, c'est marrant, on essaie plein de trucs, ça prend un max de temps, plein d'argent aussi, et au final on finit par garder ce qui marche le mieux et l'améliorer. Mettre des annonces qui donnent envie sur les forums (à upper régulièrement), les sites de musique (idem), les studios de répète (là il faut imprimer des trucs et se déplacer, c'est encore plus long), essayer sur Facebook (fait, 30 euros pour 15 jours, environ 150 clics et zéro retour, on oublie), les magazines de basse (j'ai pas encore fait), faire un site web avec du contenu pédagogique pour dépasser le stade de la simple annonce ou vitrine (ça j'y travaille). D'autres idées ? Je suis preneur. Dans tout les cas, c'est du temps, et de l'argent. Et c'est impératif, sans quoi pas de business.

Bref... pour le prix du cours (1h), il te faut amortir également :
- la pub et le temps passé à "recruter" l'élève... en général on cause pas mal au téléphone ou par mail avant le 1er cours
- les charges, si tu déclares (sur mes ateliers, je perds un peu plus de 50% de mon chiffre d'affaires ainsi)
- le suivi : je réponds à mes élèves par mail s'ils ont des questions, ces derniers jours je crois avoir passé environ une heure à répondre à un élève qui a pour l'instant pris UN SEUL cours avec moi
- les locaux : si je ne recevais pas des gens pour les cours et les ateliers, j'habiterais un 15m² en banlieue. Pour pouvoir organiser des ateliers de manière confortable et accessible, il faut un minimum de surface (louer un studio de répète à 15 euros l'heure n'étant pas du tout rentable) et assez bien placée.
- le matériel : pour donner un bon cours, il me faut un piano, un PC, un ampli. De plus, je prête souvent à mes élèves du matériel pédagogique que j'ai acheté : livres, DVD (sachant que chacun vaut grosso-modo le prix d'un cours et que j'en achète régulièrement pour préparer de nouveaux cours).
- le temps de préparation : temps passé à préparer un programme pédagogique, écrire des supports de cours, etc

Tout ça est à mettre en rapport au nombre de cours sur lesquels tu reverras cet élève, qui peut être relativement faible. Ca explique aussi pourquoi j'ai arrêté le geste commercial du premier cours gratuit : ça prend beaucoup de temps au prof pour un type qui va souvent se rendre compte qu'il n'a pas le temps de bosser en dehors des cours (j'ai fait partie de cet catégorie lorsque j'ai essayé de reprendre des cours il y a quelques temps, ça a duré... 3 cours) et donc que ça ne sert à rien... ou n'a pas l'argent pour se payer des cours, j'ai déjà eu des gens qui voulaient le cours gratuit et uniquement celui-là.


Je peux te donner l'exemple concret de mes ateliers. A la base, je pensais qu'un cours collectif serait plus rentable financièrement qu'un cours individuel. Au final, juge par toi-même : 10h de préparation en moyenne, 1h de pub, 1h de communication avec les potentiels participants, 2x4h pour le donner. Total, si j'ai en moyenne 4 élèves par session (au delà de 6 ce n'est plus possible pédagogiquement), ça fait un chiffre d'affaires de 200 euros pour 20 heures de boulot, sachant qu'il est toujours possible que je n'aie pas assez de monde et que je doive annuler une séance (j'ai déjà donné ainsi un atelier pour 3 personnes au total). Ajoute à cela que j'achète un ou deux bouquins par atelier (je ne compte pas le temps passé dessus dans la préparation) et qu'il y a quelques frais (photocopies, je prévois aussi un peu de bouffe), soit environ 50 euros. Ca ramène, une fois proprement déclaré (50% de charges) mes gains à 75 euros pour 20 heures de boulot, soit deux fois moins que le SMIC horaire.


Ma conclusion : je gagnerais plus d'argent, au final, en taux horaire rapporté à tout ce que je viens de mentionner, en allant bosser à temps partiel chez McDonald's. Et puis j'aurais la stabilité de l'emploi. J'étais ingénieur avant, tout cumulé je gagnais 3000 euros nets déclarés par mois. Désormais, j'ai un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 euros par mois grâce à mes cours. Alors ne va pas me dire que je ne fais pas ça par passion et que ça devrait être gratuit ou donné.

Pour recentrer le débat, comment je justifie 25 euros alors que certains prennent 15 ou moins ? La réponse est simple : je vends une certaine qualité de service, et il est hors de question que je la dégrade. La preuve que ça marche ? Régulièrement, j'ai beaucoup d'élèves qui me paient spontanément plus que les 25 euros que je demande.


Stéphane





P.S. : pour revenir au sujet, bon courage à toi regulator !

0
0
#25
28/01/2009 09:41:26
Je crois que le vrai problème de ce genre de débats (prix des cours, prix des concerts...) c'est qu'en France, les gens acceptent mal que l'on puisse gagner de l'argent en faisant ce qu'ils considèrent comme un loisir.

C'est la mentalité "vous chantiez ? eh bien dansez maintenant !".

Ce que dit très justement Durandil, c'est qu'il ne faut pas perdre de vue que donner des cours c'est un boulot à part entière. Même quand on est passionné, ce n'est pas toujours marrant.
Et si l'on veut en vivre, il faut dégager un bénéfice, c'est à dire une somme d'argent que l'on a à disposition pour vivre une fois couvertes les dépenses engagées pour faire ce travail (eh oui, en France, quand on est à son compte on paie pour travailler, même si on ne rentre pas un sou : taxes, sécu, retraite... . Je ne parle pas du black qui est une autre problématique).

Donc sauf à avoir une autre source de revenus suffisante pour vivre, je ne vois pas comment on peut proposer des cours gratuits ou peu chers, sans perdre de l'argent, donc sans pouvoir en vivre.

0
0
#26
28/01/2009 17:55:41
 le samedi 9-11 h tous les 15 jours, c'est jouable pour toi ?

je prends déjà 1 h tous les 15 jours, mais je voudrais avoir une approche complémentaire, d'autres idées, points de vue...

si l'horaire peux te convenir, je t'appelle sur ton portable.


0
0
#27
28/01/2009 23:26:16
Merci pour le témoignage, Durandil. La route sera longue encore!

Pif, le samedi matin je suis libre en général, à quelques exceptions près. Appelle moi si tu en as envie!
0
0
#28
01/02/2009 22:14:38
 Wah, je viens de lire les pavés...

Vitamine X fait (très) fort...

Bon courage à tous les profs
0
0
#29
02/02/2009 16:14:05

Mais où est le seuil de la douleur ?
Si l'élève est content de ses cours, si il avance plus vite qu'avec un prof à 25 € qui a mauvais côté pédagogique, Si l'élève a assez de fric pour payer 20 € de l'heure, Si l'élève ne se sent pas escroqué, Dans le sens contraire l'élève est seul responsable de ce qu'il paie pour les cours.
alors, j'vois pas où est le problème. Il y même des bassistes (tueurs) qui prennent 100 Euro par tête pour un workshop de 3 heures. Vous allez me dire, ouais mais c'est un tueur. Et un workshop te marque très longtemps, cela t'apporte un matériel musical incroyablement complet.
Vrai mais bon, je préfère prendre 500 Euro d'un organisateur de spectacle, plutôt que 100 d'un élève de basse dont je ne me rappelerai jamais son nom. Histoire de respect aussi.
0
0
#30
02/02/2009 16:30:23
durandil
Vitamine X

Hmmm.... (reflexion)....
Peut-être qu'avec 5€ les 2h ça pourrais se négocier...

D'ailleurs pourquoi c'est si chère les cours de basse (de guitare aussi, et de chant, et de triangle...) ? Le prix du trajet (et à domicile ?), le temps c'est de l'argent, l'usure des cordes, les profs étaient rattaché à Lehman Brother, le savoir a-t-il un prix ? Hum... Les mystères de la vie chère...

Raison de plus pour rester autodidacte

 


Je vais alimenter un peu le débat, car faut pas déconner. Bon, je vais encore raconter ma vie, mais l'exemple me semble approprié.




VitamineX, as-tu déjà donné des cours pour te faire autre chose que de l'argent de poche ? Si 20 euros l'heure pour un cours individuel c'est cher, je ne sais pas ce que tu vas pouvoir faire comme activités dans ta vie. Regarde le prix des autres cours : danse, sport, etc ! Tu protestes chez ton garagiste quand il te facture plus de 50 euros l'heure de main d'oeuvre ? Je ne connais rien en mécanique, mais il faut probablement au moins autant de temps pour devenir un bon musicien ET pédagogue qu'un bon mécano.

Je suis prof de basse à Paris, je facture mes cours 25 euros l'unité, que ce soit un cours individuel (conventionnellement 1h, mais mes élèves restent plutôt 2h en pratique lorsque j'ai le temps) ou collectif (atelier, 3h30). Il y a des gens qui prennent 15 euros, certains montent jusqu'à 30. Etant à 25, je me place dans le haut des tarifs, pourtant :
- je ne suis pas un tueur, que ce soit techniquement ou musicalement
- je ne donne pas de cours à domicile mais chez moi (ce qui m'évite 1h30 de déplacement en moyenne, qui plus est le cours est de meilleure qualité car je dispose de mon piano, mes supports informatiques, mes bouquins, etc)


25 euros le cours d'une heure, est-ce cher ? Réponse en deux points :


Pour l'élève : pour une heure de cours bien faite, il y a des heures de travail personnel derrière pour la rentabiliser ; si ce boulot n'est pas fait, prendre des cours (et les payer) ne sert à rien. La progression de mes élèves qui bossent est significative entre chaque cours. Je pense qu'ils progresseraient moins vite sans prof --- j'en sais quelque chose, étant majoritairement autodicacte --- et c'est pour ça que beaucoup viennent me voir : ils constatent que seuls, il stagnent. Bref, rapporte ce que tu paies à la progression plutôt que juste au taux horaire du prof. Personnellement, ce que je donne à mes élèves, c'est ce que j'aurais aimé avoir lorsque j'ai commencé... j'aurais vraiment gagné du temps, un max de temps.


Pour le prof :
bienvenue dans l'envers du décor. Pour bouffer, il te faut trouver des élèves et les garder. Pour commencer, la basse est pour la grande majorité un loisir. Ca veut dire : priorité inférieure. Quelle est la première chose qui "saute" lorsque tu n'as pas le temps, pas l'argent, que ton gosse est malade, etc ? Tes loisirs, dont le cours de basse. Si la perturbation perdure, ce n'est pas seulement un cours de basse qui saute, c'est un élève que je ne reverrai plus. Cela veut dire qu'à moins d'instaurer un système de forfait ("j'ai payé d'avance, donc je suis obligé de venir même si ça me fait ch**r pour rentabiliser"), il est impossible de savoir à coup sûr si on reverra ultérieurement chaque élève... et donc impossible d'estimer correctement ses (maigres) revenus sur une échelle hebdomadaire ou mensuelle.

Il y a donc un taux d'élèves "sortant", qu'il faut compenser par un taux d'élèves "entrant". Tu as déjà essayé de faire de la pub pour vendre un truc, pour un évènement ? Tu verras, c'est marrant, on essaie plein de trucs, ça prend un max de temps, plein d'argent aussi, et au final on finit par garder ce qui marche le mieux et l'améliorer. Mettre des annonces qui donnent envie sur les forums (à upper régulièrement), les sites de musique (idem), les studios de répète (là il faut imprimer des trucs et se déplacer, c'est encore plus long), essayer sur Facebook (fait, 30 euros pour 15 jours, environ 150 clics et zéro retour, on oublie), les magazines de basse (j'ai pas encore fait), faire un site web avec du contenu pédagogique pour dépasser le stade de la simple annonce ou vitrine (ça j'y travaille). D'autres idées ? Je suis preneur. Dans tout les cas, c'est du temps, et de l'argent. Et c'est impératif, sans quoi pas de business.

Bref... pour le prix du cours (1h), il te faut amortir également :
- la pub et le temps passé à "recruter" l'élève... en général on cause pas mal au téléphone ou par mail avant le 1er cours
- les charges, si tu déclares (sur mes ateliers, je perds un peu plus de 50% de mon chiffre d'affaires ainsi)
- le suivi : je réponds à mes élèves par mail s'ils ont des questions, ces derniers jours je crois avoir passé environ une heure à répondre à un élève qui a pour l'instant pris UN SEUL cours avec moi
- les locaux : si je ne recevais pas des gens pour les cours et les ateliers, j'habiterais un 15m² en banlieue. Pour pouvoir organiser des ateliers de manière confortable et accessible, il faut un minimum de surface (louer un studio de répète à 15 euros l'heure n'étant pas du tout rentable) et assez bien placée.
- le matériel : pour donner un bon cours, il me faut un piano, un PC, un ampli. De plus, je prête souvent à mes élèves du matériel pédagogique que j'ai acheté : livres, DVD (sachant que chacun vaut grosso-modo le prix d'un cours et que j'en achète régulièrement pour préparer de nouveaux cours).
- le temps de préparation : temps passé à préparer un programme pédagogique, écrire des supports de cours, etc

Tout ça est à mettre en rapport au nombre de cours sur lesquels tu reverras cet élève, qui peut être relativement faible. Ca explique aussi pourquoi j'ai arrêté le geste commercial du premier cours gratuit : ça prend beaucoup de temps au prof pour un type qui va souvent se rendre compte qu'il n'a pas le temps de bosser en dehors des cours (j'ai fait partie de cet catégorie lorsque j'ai essayé de reprendre des cours il y a quelques temps, ça a duré... 3 cours) et donc que ça ne sert à rien... ou n'a pas l'argent pour se payer des cours, j'ai déjà eu des gens qui voulaient le cours gratuit et uniquement celui-là.


Je peux te donner l'exemple concret de mes ateliers. A la base, je pensais qu'un cours collectif serait plus rentable financièrement qu'un cours individuel. Au final, juge par toi-même : 10h de préparation en moyenne, 1h de pub, 1h de communication avec les potentiels participants, 2x4h pour le donner. Total, si j'ai en moyenne 4 élèves par session (au delà de 6 ce n'est plus possible pédagogiquement), ça fait un chiffre d'affaires de 200 euros pour 20 heures de boulot, sachant qu'il est toujours possible que je n'aie pas assez de monde et que je doive annuler une séance (j'ai déjà donné ainsi un atelier pour 3 personnes au total). Ajoute à cela que j'achète un ou deux bouquins par atelier (je ne compte pas le temps passé dessus dans la préparation) et qu'il y a quelques frais (photocopies, je prévois aussi un peu de bouffe), soit environ 50 euros. Ca ramène, une fois proprement déclaré (50% de charges) mes gains à 75 euros pour 20 heures de boulot, soit deux fois moins que le SMIC horaire.


Ma conclusion : je gagnerais plus d'argent, au final, en taux horaire rapporté à tout ce que je viens de mentionner, en allant bosser à temps partiel chez McDonald's. Et puis j'aurais la stabilité de l'emploi. J'étais ingénieur avant, tout cumulé je gagnais 3000 euros nets déclarés par mois. Désormais, j'ai un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 euros par mois grâce à mes cours. Alors ne va pas me dire que je ne fais pas ça par passion et que ça devrait être gratuit ou donné.

Pour recentrer le débat, comment je justifie 25 euros alors que certains prennent 15 ou moins ? La réponse est simple : je vends une certaine qualité de service, et il est hors de question que je la dégrade. La preuve que ça marche ? Régulièrement, j'ai beaucoup d'élèves qui me paient spontanément plus que les 25 euros que je demande.


Stéphane





P.S. : pour revenir au sujet, bon courage à toi regulator !

 
hop t'as perdu 1 heure à taper un texte à cause de vitamine-x
0
0

En Live

Saikodoll vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 2 jours
Bertrand44 vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 3 jours
OLIVIER59500 vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 3 jours
Jazzbassfoufou vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 4 jours
MrSpit a commenté le topic [Sandberg Fretless] de MrSpit il y a 4 jours