ConnexionConnexionInscription
B E A D G
102 connectés Aller à Sweepyto Guitare

Réglages d'un ampli (Gain, préampli, ...)

#1
25/01/2007 21:23:58
 Hello,

Je cherche savoir comment bien utiliser mon ampli (bah oui, pour l'instant, je touchais pas trop aux potards dessus. Je laissais tout à 0 ) pour en tirer un maximum.

Alors j'ai un combo Roland DB-500 et je joue avec une Rockbass corvette 5 cordes. Voilà à quoi ressemble le panneau de réglage (cliquer pour agrandir):


Si on prend les potards dans l'ordre,
- Type : permet de choisir entre ampli tansistor, simulaton lampe ou lampe saturées. Jusque là, ça va.
- Gain (aussi noté drive) : La notice indique qu'il permet de passer d'un son clair à overdrive. Qu'est ce que le gain exactement sur un ampli ?
- Volume : Permet d'ajuster le volume. OK, mais en jouant sur le gain, le volume sonore change aussi. Quelle est la différence entre gain et volume ?
- Compresseur : J'ai lu le dossier sur les effets, mais je sens pas vraiment l'influence qu'il a...
- Equalizer : Permet de modeller le son. Accentue ou diminue les fréquences basses, aigües et medium (semi paramétrique). Ca, je vois à peu près mais il faut que j'approfondisse le schmilblick
- Chorus : j'ai aussi été voir ça dans les dossiers, et c'est assez clair pour moi.
- Master : permet d'ajuster le volume. Encore un de plus avec le gain et le volume...

Avec tout ça, est-il possible de me dire quels réglages appliquer pour avoir :
- un son bien rond
 -un son funky
- un son à slap

Je sais que c'est une affaire de goûts et que sans connaître cet ampli c'est pas facile. Mais si vous pouviez m'aider à dégrossir un peu le sujet, je peaufinerai mes réglages ensuite.

Merci par avance
0
0
#2
25/01/2007 22:35:07

je vais surtout te parler gain, volume, compresseur et master...

Gain : c'est lui qui va décidéde la première amplification du signal de ta basse, si cette amplification est faible, tu restes avec un son clair, mais plus tu amplifies, plus ton son va devenir saturé puis distordu... à toi de voir le son que tu aimes.

Volume : comme le gain augmente le niveau du signal ou le diminue, dans le but de modifier le type de son (et pas son volume) il faut bien une correction du dit volume, pour garder un niveau de signal correct pour attaquer l'ampli de puissance (trop fort, l'ampli de puissance va clipper, pas assez fort, tu seras obliger de pousser le master à fond pour t'entendre)

Master : c'est vraiment lui qui gère le niveau de sortie de ton ampli, ton vrai volume final.

Si tout est bien conçu, tu peux regler ton son comme pour un ampli sono :
tu mets gain et volume au mini, puis le master à 80%
tu mets un peu de volume puis tu montes le gain pour obtenir le son que tu désires (de clair à saturé) puis tu montes le volume pour obtenir le niveau sonore que tu souhaites.
Si le niveau sonore est déjà trop élevé alors que le volume est encore au mini, baisse un peu le master pour pouvoir augmenter le volume.

Compresseur : ce n'est pas vraiment un effet, et son action et assez subtile : il agit principalement quand tu attaques (bourrinage ou slap) en diminuant automatiquement le niveau des grosses pêches que tu envoies, pour éviter que l'ampli ne souffre, ou que l'on entende trop de différence de niveau en cours de jeu.

fais le test en bourrinant avec le compresseur au min, puis au max, tu le sentiras agir, et quand tu arrêtes le bourrinage, il n'agit plus, ou presque...

0
0
#3
25/01/2007 22:50:07
Sinon tu me le laisse et quand je l'aurai bien trituré je t'explique
0
0
#4
26/01/2007 08:59:12

Merci pour tes explication Crazypete. Je vais reformuler avec mes mots pour vérifier si j'ai tout compris.

Le Gain joue sur la saturation du signal arrivant de ma basse tout en l'amplifiant. Plus l'amplification est forte et plus elle induit une "déformation" du signal ce qui donne une disto ou overdrive.

Le volume amplifie le signal sortant du gain et l'envoie vers l'étage puissance. Ici, le signal est amplifié mais sans modification du son.

Le Master permet de controller le facteur d'amplification du signal sortant du préampli, de l'équaliseur et de la boucle d'effet si il y a. Il gère le niveau du signal envoyé au(x) HP.

C'est tout bon ?

 

@ Khwadj : Ce serait avec plaisir, mais tu m'as dit ne plus avoir de temps pour jouer en ce moment

0
0
#5
26/01/2007 09:48:45
t'as tout compris !

mais je dirai plutôt que le volume sert à "compenser" le niveau de sortie de l'étage gain, plutôt qu'à l'amplifier...
car dans le cas où tu joues avec un gain très élevé, le volume devra plutôt diminuer le niveau avant d'attaquer l'étage de puissance.

Mais je pinaille
0
0
#6
26/01/2007 10:08:55

Bon, bah j'ai plus qu'à tester tout ça.

Sinon, J'ai encore une question en suspends

lalsaco
Avec tout ça, est-il possible de me dire quels réglages (équalisation) appliquer pour avoir :
- un son bien rond
- un son funky
- un son à slap
Je sais que c'est une affaire de goûts et que sans connaître cet ampli c'est pas facile. Mais si vous pouviez m'aider à dégrossir un peu le sujet, je peaufinerai mes réglages ensuite .

 

0
0
#7
29/01/2007 10:31:40
Un petit Up pour la question ci-dessus
0
0
#8
29/01/2007 14:15:48
Personne il veut me répondre
0
0
#9
29/01/2007 21:18:40

Dans mon cas, c'est assez curieux ce que vous dites : Quand je pousse le gain à fond sur mon Ampeg SVT3, le son n'est absolument pas distordu. Le son est parfaitement clair quelque soit le volume de sortie. PAr contre le bouton rouge qui indique que le niveau d'entrée est trop fort s'allume des que j'attaque une corde. Je n'ai d'ailleurs jamais réussi à obtenir une saturation "naturelle" avec le SVT.

Je crois que j'ai encore rien compris au réglage de mon ampli...

0
0
#10
29/01/2007 21:48:00

Ca c'est un peu dommage, avoir un préamp à lampes et ne pas pouvoir sortir d'overdrive naturelle.

Peut-être qu'en changeant les lampes, on peut remedier à cela. Il y a des indices de saturations sur les lampes.

0
0
#11
29/01/2007 22:38:03
Lol je crois plutôt que c'est moi qui ne sais pas y faire....

Au cas ou, les lampes montées dans l'ampli sont des "grooves tube". On m'a dit que c'était loin d'etre de la mauvaise qualité...
0
0
#12
29/01/2007 22:54:35
Groove tubes est une excellente marque de lampes. Après comme je disais précédemment, les lampes sont apairées en fonction de leur indice de saturation: plus l'indice est faible, plus vite elles saturent.
0
0
#13
29/01/2007 23:30:52
Ok. Il faudrait que je voie quel est l'indice. Mais quand meme , c curieux qu'elle ne sature pas du tout, meme faiblement...
0
0
#14
30/01/2007 00:21:31


Je reitere ma question posée sur OB...

On peut pousser un gain fort jusqu'a la saturation sans risque ? Si oui, pourquoi ils mettent une peite loupiotte ?
0
0
#15
30/01/2007 09:41:39
Alors pour les amplis à lampes le risque est de les user plus rapidemment. Donc vu le prix des lampes c'est un choix. Moi j'adore pousser le gain à 6/7 ça me donne un son démoniaque.

La loupiotte ? moi je n'en ai pas.
Sur certains amplis ils mettent en effet une diode qui permet de régler le signal du préamp (trace elliot entre autres), comme ça tu repère le "pic" (déformation du son) en attaquant la basse. Cela permet d'éviter les pic (grésillements) au niveau du baffle.
0
0
#16
30/01/2007 11:44:18
Pour regler un preamp, on pousse le master a fond et on regle ensuite le gain à convenance ?

Ou alors on fait l'inverse?
0
0
#17
30/01/2007 12:04:00

tu peux procéder comme suit: 

tu montes le master suffisamment pour entendre clairement les notes (2 ou 3). Tu montes le gain (ce qui donne la couleur du son) jusqu'a avoir le son que tu cherches puis tu montes ou baisses le master pour ajuster ton volume.

0
0
#18
30/01/2007 13:25:44
Ok. Mais comme je l'ai dit plus haut, je n'ai pas l'impression que la modification du gain cause une modification de la couleur du son. Ca jour seulement sur le volume..
0
0
#19
30/01/2007 13:38:43
 
gregfromhell
Groove tubes est une excellente marque de lampes. Après comme je disais précédemment, les lampes sont apairées en fonction de leur indice de saturation: plus l'indice est faible, plus vite elles saturent.
 

Non, les lampes sont triées en fonction de leur "indice de saturation" (j'aime pas cette expression, mais c'est un détail). On parle d'appairement pour des lampes fonctionnant en push pull, le plus souvent les étages de puissance, donc. L'appairement est un triage, mais c'est ue question de bon sens, on "appaire" pas une lampe seule, ni meme deux lampes qui ne fonctionnent pas ensembles.


Ian


Je reitere ma question posée sur OB...

On peut pousser un gain fort jusqu'a la saturation sans risque ? Si oui, pourquoi ils mettent une peite loupiotte ?
 
Tout dépend. Quand on parle de saturation de préamp, oui, y'a aucun risque. Le seul risque, dans l'utilisation d'un ampli, c'est de trop forcer sur le HP. Et ca ca se produit pas selon les régalges du préamp, mais de la puissance.

La loupiotte sert soit à faire le jackie, soit à t'indiquer quand tu satures, si tu souhaites l'éviter.

gregfromhell
Alors pour les amplis à lampes le risque est de les user plus rapidemment. Donc vu le prix des lampes c'est un choix. Moi j'adore pousser le gain à 6/7 ça me donne un son démoniaque.

La loupiotte ? moi je n'en ai pas.
Sur certains amplis ils mettent en effet une diode qui permet de régler le signal du préamp (trace elliot entre autres), comme ça tu repère le "pic" (déformation du son) en attaquant la basse. Cela permet d'éviter les pic (grésillements) au niveau du baffle.
 
Non, je ne crois pas que saturer une lampe la fasse mourrir plus rapidement. Dans un preamp, elles sont toutes en classe A en général, c'est donc plutot le bias qui va déterminer leur durée de vie. La saturation est un phénomène qui "maltraite" le signal, pas le matos autour.

"Le gain à 6/7", ca ne veut absolument et strictement rien dire, ca dépend de chaque ampli. Ne perdons pas nos gars ici, déja un peu confus, par des réglages qui ne les concerne pas. Ils risqueraient de coller ca a 6/7 sans réellement chercher plus loin, ce qui n'est pas vraiment l'idée, non ? Surtout que si chez toi, 6/7 ca commence a faire cruncher les lampes, et que chez eux c'est soit franchement saturé, soit encore carrément clair...

Je suis pas convaincu pour la seconde partie. En quoi un pic sur le signal en entrée se retrouverait en grésillement dans le HP ?

Pour le réglage entre gain et master, l'idée est en effet de régler la "couleur" du son (normalement, un gain, ca permet de faire saturer quelque part, si ca le fait pas, alors ca règle un truc qui tient de la nuance), et de régler le volume avec le Master (qui souvent s'appelle "Volume", d'ailleurs).
0
0
#20
30/01/2007 16:42:01
 Basstyra
 
 

Non, les lampes sont triées en fonction de leur "indice de saturation" (j'aime pas cette expression, mais c'est un détail). On parle d'appairement pour des lampes fonctionnant en push pull, le plus souvent les étages de puissance, donc. L'appairement est un triage, mais c'est ue question de bon sens, on "appaire" pas une lampe seule, ni meme deux lampes qui ne fonctionnent pas ensembles.


 

Merci pour le cours de bon sens

Par contre:
Je ne vois pas ce qui te gène dans le fait que je dise que j'aime mettre le gain à 6 ou 7 sur mon ampli.
Mais mon bon sens me dit de ne pas épiloguer.

En ce qui concerne les lampes: plus on les sollicite, plus la durée de vie diminue.
Ca me semble plutôt logique.

Pour le Pic en entrée, la dynamique du signal étant trop élevée, on retrouve souvent un parasite (changement de son) au HP (cela dépend des amplis) et ce quelque soit le volume. Il n'est pas forcement perceptible à l'oreille mais on peut le voir lors d'enregistrement (j'en ai fait l'expérience).


De plus le signal sortant du HP est l'addition des 2 étages, préamp + puissance. Plus tu montes le signal d'entrée, à puissance constante, plus ton HP va ronfler. Je trouve le fait de pousser le préamp à fond risqué puisque le bouton de volume devient très sensible. Si tu es un peu trop optimiste sur le volume (puissance), ton HP va en prendre plein la tête.


 

0
0
#21
30/01/2007 17:11:10
gregfromhell

En ce qui concerne les lampes: plus on les sollicite, plus la durée de vie diminue.
Ca me semble plutôt logique.

  

En électronique, pour modéliser la durée de vie d'un composant, d'un point de vie statistique, une loi exponentielle, en général. C'est-à-dire une loi sans mémoire : l'usage qui est fait du composant n'a aucune influence.

Bien sur, ca c'est probabiliste, pas physique. Mais si on utilise ce modèle, c'est qu'il marche bien.

Si tu veux préciser ta thèse, il faudra préciser ce qui cause le vieillissement des lampes. En classe A, le signal passant à travers le composant n'a que peu d'influence, c'est le bias, continue, qui cause l'échauffement d'anode. Le signal n'est qu'une addition sur le bias, et il est du genre négligeable, devant lui. Pour utiliser ton vocabulaire, les lampes sont sollicitées sans même que tu joues, et jouer ne les fait pas réellement cracher plus de puissance.

Pour faire un parallèle avec un étage de puissance, ou c'est beaucoup plus visible, un bias froid laissera tes lampes vivre des années et des années, un bias trop chaud les bousillera en un rien de temps. Et ce, totalement indépendamment de ce que tu leur envoies.
 
gregfromhell
Pour le Pic en entrée, la dynamique du signal étant trop élevée, on retrouve souvent un parasite (changement de son) au HP (cela dépend des amplis) et ce quelque soit le volume. Il n'est pas forcement perceptible à l'oreille mais on peut le voir lors d'enregistrement (j'en ai fait l'expérience).
 
Si la dynamique en entrée est trop élevée, on retrouve de la distortion dans le son, tout simplement. On est donc d'accord, cette led en entrée permet d'éviter la distortion, si on souhaite l'éviter.

gregfromhell
De plus le signal sortant du HP est l'addition des 2 étages, préamp + puissance. Plus tu montes le signal d'entrée, à puissance constante, plus ton HP va ronfler. Je trouve le fait de pousser le préamp à fond risqué puisque le bouton de volume devient très sensible. Si tu es un peu trop optimiste sur le volume (puissance), ton HP va en prendre plein la tête.
 
Je suis pas convaincu. Au contraire, je dirais que plus le signal d'entrée est fort, à puissance de sortie constante, plus le rapport signal/bruit est bon.

Par contre, oui, forcément, pousser le préamp à fond rend le volume de la puissance plus sensible. Mais ca ne change pas fondamentalement le truc, le préamp poussé à fond, on peut normalement quand meme avoir un son très faible dans la puissance et le HP, c'est le rôle du potard de volume si il est bien fait (ce qui, ok, est pas toujours, voire rarement, le cas).
0
0
#22
30/01/2007 18:07:18
stefighters

Dans mon cas, c'est assez curieux ce que vous dites : Quand je pousse le gain à fond sur mon Ampeg SVT3, le son n'est absolument pas distordu. Le son est parfaitement clair quelque soit le volume de sortie. PAr contre le bouton rouge qui indique que le niveau d'entrée est trop fort s'allume des que j'attaque une corde. Je n'ai d'ailleurs jamais réussi à obtenir une saturation "naturelle" avec le SVT.

Je crois que j'ai encore rien compris au réglage de mon ampli...

 Moi non plus or que c'est un ibanez(et que la lumière est bleue)
0
0
#23
30/01/2007 20:54:29


Merci bcp Bassty pour ses explications 
0
0

En Live

Patdef66 vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 jour
Jean TANPA a voté pour le message de darkkimhari il y a 1 jour
Jean TANPA a voté pour le message de darkkimhari il y a 1 jour
Jean TANPA a voté pour le message de Deith il y a 1 jour
Jean TANPA a voté pour le message de Wario il y a 1 jour
Hil2garde vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 jour
Vanor vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 2 jours
Wario a commenté le topic [Poker Online] de esasam il y a 1 semaine
Guilux vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 semaine
Takut vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 semaine