ConnexionConnexionInscription
B E A D G
153 connectés Aller à Sweepyto Guitare

Théorie et vocabulaire musical: indispensable ou simplement utile?

#1
20/07/2012 14:49:09

Coucou les gens!

 

Ca va faire maintenant un peu plus d'un an que je me balade dans le monde merveilleux de la basse et ça m'a amené à me retrouver face à un objet bizarre: la théorie musicale. 

Ce qu'il y a de rigolo, c'est qu'en une année à grattouiller, c'est seulement ces derniers temps que j'en suis venu à me poser des questions à ce sujet. Qu'est-ce que c'est que ce machin? D'où ça sort? Et surtout, à quoi ça sert? 

 

Pour trouver des réponses j'ai demandé un peu autour de moi et j'ai parcouru un peu internet, notamment ce forum. Et j'en suis toujours au même point. J'ai vu un peu toutes les réponses: ça sert à rien, c'est indispensable pour l'improvisation et la composition, c'est très utile pour l'apprentissage, c'est utile mais pas absolument nécessaire...

 

Donc je suis un peu paumé. Pour mon propre apprentissage, mon frère m'a montré les bases (comment tenir le bout de bois et gratter correctement, où se trouve la gamme pentatonique),on a joué pas mal ensemble, j'ai regardé quelques vidéos, lu quelques conseils sur internet...et ensuite j'ai bossé. Encore et encore, en ratant et en réessayant jusqu'à ce que ça sonne juste et en me fiant avant tout à mon feeling et à mes oreilles. Résultat, au bout d'un an, je sais jouer un certain nombre de morceaux et j'arrive à improviser suffisamment pour accompagner mon frère à la guitare. Le tout sans jamais avoir jeté un coup d'oeil à des bouquins de théorie.

 

Mais peut-être que je me trompe totalement. Peut-être que ça va au début et puis PAF! on a beaucoup besoin en progressant et que je prends beaucoup de retard actuellement. 

Alors je me suis dit qu'en vous posant mes questions directement à vous, bassistes de tous horizons, j'aurais des avis plus précis que ceux que j'ai pu trouver. 

 

Et si vous me dites tous unanimement que la théorie musicale est incontournable, si vous avez des noms de bouquins, de sites, de dicos de vocabulaire musical...alors ils sont les bienvenus!

 

Voilà! Merci d'avoir lu mon pavé et merci d'avance pour vos réponses! 

0
0
#2
20/07/2012 15:01:31

Pour moi, c'est tout aussi indispensable que le travail de l'oreille relative et du rythme. Quand on comprend ce qu'on doit jouer : On le joue beaucoup mieux. Je dis ça parce que la théorie doit évidemment être appliquée sur l'instrument : Apprendre les doigtés des gammes et des modes, c'est bien. Mais apprendre quand et comment on peut les utiliser ( harmonies / grilles d'accords / arrangement / compos / impros ), c'est mieux. A l'instar du solfège et du chant / oreille relative, la théorie peut-être très utile pour communiquer plus facilement avec les autres musiciens.

 

0
+3
#3
20/07/2012 15:01:46

C'est absolument pas indispensable pour jouer, ni même pour bien jouer (bien que ça puisse aider). Par contre ça permet de comprendre ce qu'on joue, et de gagner pas mal de temps notamment pour composer, repiquer des morceaux, ou communiquer avec d'autres musiciens.

 

À mon avis quand on veut faire de la musique à peu près sérieusement c'est important d'avoir une base théorique, mais ça doit être complémentaire aux oreilles, pas s'y substituer.

 

EDIT : grillé de 15 secondes

0
+7
#4
20/07/2012 16:25:01
Pas mieux, indispensables les deux
0
+2
#5
20/07/2012 16:40:41

pas mieux,non plus 

c'est quand même mieux de comprendre ce que l'on joue.

0
0
#6
20/07/2012 17:21:16
La théorie musical est très large, mais utile, du moins c'est un bon complément à l'oreille.
Quand d'un coup une position de mode se transforme en note de suite tu sais on sont la 7ème ou autre.

Après tu as la connaissance des intervalle et surtout tu te forme un vocabulaire musicale.
je ne suis pas exhaustif mais les principaux truc sont déjà là.
0
0
#7
20/07/2012 18:01:54
Par exemple, tu sais jouer ta gamme pentatonique. Certes. C'est comme quand tu dis "je sais me servir d'un ordinateur", on te donne l'objet et tu t'en sert sans chercher à comprendre ce que c'est, comment il marche.
Ce que je veux dire, c'est "comment est fait telle gamme?". Toi tu la connais parce que tu l'a apprise par coeur, mais il faut bien qu'il y ai eu des règles pour l'établir, et les connaitres permet de mieux connaitre ta gamme, ou plutot de "mieux t'en servir".

Quel est le meilleur informaticien, celui qui se sert d'un ordi depuis des années ou celui qui sait comment est fait et comment marche cet ordi? Qui sera capable d'en tirer le maximum?

Sans théorie, tu va rester sur ta gamme penta. C'est bien, mais celui qui connais la théorie saura jouer quelle note à quel moment, faire évoluer son impro en sortant du cadre de la gamme penta.
Toi, tu va pas jouer des notes hors de la gamme parce que "si c'est pas dans la gamme, ça sonne faux". T'aura pas tort, si on joue des notes au hasard ça fait évidemment n'importe quoi, mais celui qui connais la théorie pourra jouer des notes hors de la gamme en sachant ce qu'il fait, sans que cela ne sonne faux. Ou même s'il reste dans la gamme, il sait que s'il joue telle note, elle va sonner de telle façon parce qu'elle a telle relation avec telle autre note jouée avant et tel accord qui est joué en même temps. Il est beaucoup plus libre, beaucoup plus créatif aussi que celui qui ne connait pas la théorie.

C'est pas simple a expliquer (d'autant plus que... Ma connaissance de la théorie est très limitée!), mais c'est une base pour commencer à comprendre.
0
+2
#8
20/07/2012 18:08:13
De toute façon, en tout cas pour moi, il y a tellement de "gammes" qu'au final on retrouve toutes les notes   Après bien sur faut adapter la gamme au style de jeu!
Mais comme dit avant, oui il faut un minimum de connaissances théoriques, d'ailleurs je te conseille très très fortement de prendre un prof (ou si tu en a déjà un de lui demander ce qu'il en pense et de t'aider sur ce point là) parce que si tu commence à chercher tout seul sur ce sujet tu va très vite te perdre ou alors tu ne va pas t'y retrouver alors qu'un bon prof saura t'expliquer comment ça marche et comment l'utiliser alors que si tu vas tout seul là dedans tu aura surement les gammes et toussa mais tu ne saura pas les exploiter, enfin c'est mon avis bien sur et on sait tous qu'il y a autant d'avis que de gens sur ce forum... (même si il se ressemblent parfois)
 
0
0
#9
20/07/2012 22:32:21

Le problème c'est que la théorie musicale est souvent présentée d'une façon extraordinairement compliquée, voire franchement absconse.

Même avec un livre tel que "Clefs pour l'harmonie"  de Jo Anger-Weller qui est une référence, j'ai énormément de mal.

Pourtant c'est plus accessible que pas mal de trucs que j'ai pu lire jusque là.

La construction des gammes, les intervalles, c'est simple. Mais l'harmonie et les substitutions d'accords ça m'est encore très indigeste par exemple.

 

 

 

0
0
#10
21/07/2012 00:26:24

De toute façon la gamme pentatonique n'existe pas.

 

Après, il faut trier certains trucs plus ou moins inutiles dans la musique "moderne". Harmoniser un choral de Bach d'après une basse chiffrée, ça m'a jamais servi à rien (du moins consciemment) après l'examen. Par contre les notions de tonalité, modes, modulation (par accord commun ou par chromatisme), degrés, cadences... d'une manière ou d'une autre je m'en sers pratiquement tous les jours.

0
0
#11
21/07/2012 13:55:18
Retirer
Loann

C'est absolument pas indispensable pour jouer, ni même pour bien jouer (bien que ça puisse aider). Par contre ça permet de comprendre ce qu'on joue, et de gagner pas mal de temps notamment pour composer, repiquer des morceaux, ou communiquer avec d'autres musiciens.

 

À mon avis quand on veut faire de la musique à peu près sérieusement c'est important d'avoir une base théorique, mais ça doit être complémentaire aux oreilles, pas s'y substituer.

 

EDIT : grillé de 15 secondes

 bien résumé ..
la théorie seule ne fait pas des musiciens , c'est le support indispensable pour aider à la compréhension/création ...
mais l'oreille est le facteur le plus important , c'est celui qui t'aide à entendre les choses sans les jouer , à deviner une ligne de basse
rien qu'en écoutant une grille , à orienter un solo , à entendre et reconnaitre des choses chez les autres ( ça c'est plus dur lol )etc...
bien des musiciens s'en passent , mais rares s'appellent Hendrix , Mcartney etc....
bref bosser la théorie/techique/harmo pour dévellopper l'oreille  est plus ma philosophie de travail  ...
pas indispensable , mais fortement conseillée , sans se farcir le cerveau avec trop de choses à la fois , sans le travail de l'intrument..
0
+1
#12
21/07/2012 19:03:41
Okaaaay donc en résumant:

-c'est pas indispensable pour jouer mais c'est très utile pour comprendre ce qu'on joue, mieux improviser, composer et parler à d'autres musiciens.
-ça ne remplace pas l'écoute mais ça la complète

Bon bah va falloir que je m'y mette un minimum alors! Ce qui me ramène à mon autre requête: est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont des noms de bouquins, sites...utiles à l'apprentissage de la théorie musicale? Pour un niveau trèèèèès grand débutant je précise

En fait l'idéal pour moi serait un genre de "dico de vocabulaire musical pour les teubés". Parce que les rares fois où, j'ai essayé de lire un truc de théorie musicale, j'ai été arrêté directement par des termes techniques incompréhensibles. Entre les "gammes", "clés", "triolets", "grooves" et autres "tierces", je me retrouve complètement paumé et je décroche en dix secondes.
Alors si l'un d'entre vous connais quelque chose pour me permettre d'y remédier, je lui en serais infiniment reconnaissant! Sinon, donnez-moi les noms de ce que vous connaissez, je suis preneur quand même! Ou alors je suivrai le conseil de Euwi31 et me prendrai un prof mais je suis pas sûr que mes finances me le permette...

 
Retirer
Nakiva
Sans théorie, tu va rester sur ta gamme penta. C'est bien, mais celui qui connais la théorie saura jouer quelle note à quel moment, faire évoluer son impro en sortant du cadre de la gamme penta.
Toi, tu va pas jouer des notes hors de la gamme parce que "si c'est pas dans la gamme, ça sonne faux". T'aura pas tort, si on joue des notes au hasard ça fait évidemment n'importe quoi, mais celui qui connais la théorie pourra jouer des notes hors de la gamme en sachant ce qu'il fait, sans que cela ne sonne faux. Ou même s'il reste dans la gamme, il sait que s'il joue telle note, elle va sonner de telle façon parce qu'elle a telle relation avec telle autre note jouée avant et tel accord qui est joué en même temps. Il est beaucoup plus libre, beaucoup plus créatif aussi que celui qui ne connait pas la théorie.
 En fait dans la pratique la gamme pentatonique n'est qu'un point de départ. J'y ajoute pas mal de notes et je m'efforce de jouer à plusieurs endroits du manche.
M'enfin je crois que je comprends ce que tu veux dire dans l'ensemble.


Retirer
Loann

De toute façon la gamme pentatonique n'existe pas.

 Ah tiens? Tu m'intrigues. Comment pourrai-je utiliser quelque chose qui n'existe pas? Ca nous emmène dans des débats philosophiques insoupçonnés :b

En tout cas, merci beaucoup à tous pour vos réponses et merci d'avance à ceux qui auraient des adresses de sites et/ou titres de bouquins à me filer!  
0
0
0
0
#14
21/07/2012 20:19:35

Pour éclaircir un peu ma phrase provoc (mais non moins vraie) :

 

Pentatonique = 5 tons. Dans notre système occidental, on a divisé les octaves en 12 demi-tons (= gamme chromatique) avec lesquels toutes nos gammes sont construites. 12 demi-tons = 6 tons ≠ 5 tons.

Ce qu'on appelle donc abusivement "gamme pentatonique" est donc une gamme pentaphonique (composée de 5 sons). Mais attention, il n'y en a pas qu'une (ni même deux).

 

Accessoirement, en utilisant notre fameuse penta plutôt qu'une gamme diatonique (= "normale"), on se prive de 2 notes (sans compter les emprunts & cie) - presque toujours sans raison. Dans mon esprit retors, la première question qui surgit est donc : "et ces notes qu'on ne joue pas, quelles seraient-elles si on décidait de les jouer ?"

0
0
#15
21/07/2012 21:34:41

Ben, tout simplement : tu ne jouerais plus les pentatoniques, mais des modes grecs ou bien les gammes majeurs, mineurs mélodiques et harmoniques - ça dépend de leurs positions par rapport à la tonique, étant donné que les gammes / modes ne sont qu'un groupe de notes et qu'on les définit selon leur "échelle".

0
0
#16
21/07/2012 21:46:05
 Retirer
Loann

 

Accessoirement, en utilisant notre fameuse penta plutôt qu'une gamme diatonique (= "normale"), on se prive de 2 notes (sans compter les emprunts & cie) - presque toujours sans raison. Dans mon esprit retors, la première question qui surgit est donc : "et ces notes qu'on ne joue pas, quelles seraient-elles si on décidait de les jouer ?"

 Retirer
 edit;manu à une trés bonne approche de la théorie , sympa de faire de la pub pour lui ,  je lui ai proposé de passer  sur le fofo
il semble gênè à cette idée , mais je vais le pousser un peu lol .. 

pour loann;
comme le dit blakdog , c'est trés proche en effet , aprés ça dépend de l'harmonie  , là où la penta passera sans frotter ,
les gammes majeures ou modes grecques , créeront un effet bizarre ( tension), aprés c'est un choix d'expression , mais souvent perso
ça me dechire l'oreille ...
0
0
#17
21/07/2012 21:53:15

C'est là tout le fond de ma réflexion : qu'est-ce qui fait que j'utilise une gamme pentawhatever mineure ou une diatonique mineure en omettant la seconde et la sixte ? On est bien d'accord que je coupe des cheveux en quatre, mais bien souvent on trouve ces notes quelque part dans la structure mélodique ou harmonique, donc même si on choisit de ne pas les jouer sur notre instrument elles ne cessent pas pour autant d'exister.

 

Edit : Ce qui n'empêche pas que cette histoire de penta soit probablement pratique pour mettre le pied à l'étrier aux zicos qui débutent (enfin j'en sais rien, je l'ai jamais apprise). Mais c'est malheureusement bien trop courant (surtout chez les guitaristes) de tomber dans la facilité "comme je sais pas quoi faire je récite ma penta"

0
0
#18
21/07/2012 22:11:32
c'est sùr loann , sur une harmonie jazz par exemple où les accords font sonner pleins de notes  la liberté est plus grande ,
aprés tu peux te permettre pas mal de tensions et choses bizaroides  pour t"écarter des accords  tout en gardant que les notes importantes ... 
http://www.youtube.com/watch?v=UbvZplJczC8&...
0
0
#19
21/07/2012 22:20:03

Y'a jouer et jouer aussi... La théorie devient indispensable avec le temps. C'est sur que pendant 4 ou 5ans voir plus on peut s'en passer mais je vais de donner un exemple personnel tout con: je suis rentré dans un groupe de jazz y'a 1 environ, au début je me faisais chier parce que évidemment y'avais pas de morceau de basse tout pondu et près à jouer. J'ai donc du choper toutes les grilles d'accord et j'ai appris à écrire des walking en assez peu de temps ! Et finalement je m'éclate dans ce groupe, avec mes compos ! Et ça sa fait plaisir  

0
0
#20
21/07/2012 23:07:24
Retirer
Loann

C'est là tout le fond de ma réflexion : qu'est-ce qui fait que j'utilise une gamme pentawhatever mineure ou une diatonique mineure en omettant la seconde et la sixte ? On est bien d'accord que je coupe des cheveux en quatre, mais bien souvent on trouve ces notes quelque part dans la structure mélodique ou harmonique, donc même si on choisit de ne pas les jouer sur notre instrument elles ne cessent pas pour autant d'exister.

 

 

 Désolé, mais je crois que tu te prends la tête pour rien, en fait . Ou alors, c'est moi qui n'ai pas saisi ton questionnement.

Si tu ne joues que les 5 notes d'une penta, on dit que tu joues tel penta. Et si jamais, tu décides de rajouter une des deux autres notes "manquantes", alors on ne dira plus que tu joue la gamme penta, mais un autre mode ou gamme, vu que tu viens de modifier l'échelle dans ton groupe de note en l'agrandissant.

Ce n'est que les notes que l'on joue / entend qui définissent la tonalité du morceau et l'organisation de l’échelle ( la gamme / mode ). Les notes que tu ne joues pas n'existe pas pour l'auditeur dans son écoute / analyse. 

0
0
#21
21/07/2012 23:15:10
Il semblerait qu'on soit une fois de plus d'accord. En fait j'aurais dû expliciter que j'imaginais d'autres instruments. Si je joue en penta tout seul ou avec un guitariste (au hasard) qui fait aussi de la penta, c'est de la penta. Mais si je joue en penta avec un pianiste (toujours au hasard ) qui ne s'y limite pas, c'est plus de la penta.
0
0
#22
21/07/2012 23:15:43
Retirer
.

En tout cas, merci beaucoup à tous pour vos réponses et merci d'avance à ceux qui auraient des adresses de sites et/ou titres de bouquins à me filer!  
 tiens , j'ai ça dans la musette
http://www.cyberfretbass.com/theory/modes/101/index.php
 
0
0
#23
21/07/2012 23:34:43
Retirer
Loann
Il semblerait qu'on soit une fois de plus d'accord. En fait j'aurais dû expliciter que j'imaginais d'autres instruments. Si je joue en penta tout seul ou avec un guitariste (au hasard) qui fait aussi de la penta, c'est de la penta. Mais si je joue en penta avec un pianiste (toujours au hasard ) qui ne s'y limite pas, c'est plus de la penta.

 Et bien, si on analyse la partie de chaque voix, on dira que tu joues en penta, et que ton pianiste joue d'autres gammes. 

Il y a pleins de compositeurs célèbres ( Erik Satie, par exemple ) qui ont crées des oeuvres où il faisaient exprès de répartir des modes ou gammes différentes sur chaque voix bien distinctement. Sur certaines pièces, Erik Satie - encore lui -, a écrit des partitions pour piano, ou la main gauche ne joue que les pentas, et ou la main droite ne joue que des gammes diatoniques.  

0
0
#24
22/07/2012 00:35:34

On peut voir ça comme ça, c'est p'tet juste moi qui ai choisi de me focaliser sur les intéractions entre les voix. Je veux bien que tu nous retrouves un exemple de Satie pour voir si c'est plus supportable que la polytonalité ou le sérialisme (le contraire serait inquiétant).

0
0
#25
26/07/2012 13:17:46
Wouah je m'attendais pas à ce que mon questionnement personnel donne lieu à un débat théorique aussi endiablé   Enfin bon tant mieux!

J'ai jeté un coup d'oeil aux liens  que vous m'avez passé, ça a l'air d'être bien le genre de choses que je recherche! Donc, une fois de plus merci beaucoup!!! J'vais me mettre à bosser maintenant!

Et pour clore là dessus, un gros merci global à tous les gentils bassistes qui ont pris la peine de me répondre et d'écarter ainsi mes incertitudes et mes doutes! Muchas gracias!
0
0
#26
26/07/2012 16:30:51
Pour l'anecdote, j'ai débuté la basse en même temps qu'un de mes frangins qui lui s'est mis à la guitare...

Je ne connaissais rien à la musique (théorique et pratique) mais je n'ai jamais rien vu de plus gonflant que de jouer en collant à une partoche sans comprendre ce que je joue...

Je me suis donc plongé dans la théorie en démarrant par la base (alors la gamme de do , comment ça marche ? )

Au bout de quelques mois seulement, il est devenu impossible de jouer ensemble...

Quand je me prends le chou (avec grand plaisir d'ailleurs) à tenter des arrangements et des compos, lui se borne aux power chords car il ne veut pas entendre parler de théorie...Au final, qu'il joue du rock, du jazz ou du blues, on dirait toujours qu'il joue du punk...
0
0
#27
26/07/2012 18:50:04
Retirer
cazhaa

Je me suis donc plongé dans la théorie en démarrant par la base (alors la gamme de do , comment ça marche ? )

 
c'est une bonne approche pour connaitre son manche , et plus tard avoir de bonnes surprises en bossant les modes ...

perso , j'ai bossé les intervalles des accords   ( je jouait depuis 6 ans  donc le manche j'en connaissais les notes ) ...
les accords , la gamme majeure et penta et leurs relatives mineures , si on veut aller au fond des choses ça fait pas mal de taff ...
les modes sont arrivés aprés , mais on se situe trés prés de la gamme majeure , on percute plus facilement si elle est assimilée ....
0
0
#28
30/07/2012 10:39:36
Retirer
PatG

Le problème c'est que la théorie musicale est souvent présentée d'une façon extraordinairement compliquée, voire franchement absconse.

Même avec un livre tel que "Clefs pour l'harmonie"  de Jo Anger-Weller qui est une référence, j'ai énormément de mal.

Pourtant c'est plus accessible que pas mal de trucs que j'ai pu lire jusque là.

La construction des gammes, les intervalles, c'est simple. Mais l'harmonie et les substitutions d'accords ça m'est encore très indigeste par exemple.

 

 

 

 Je suis d'accord, les mecs te présentent souvent de façon tellement " complexes"  à croire qu'ils sont pas fichus de  "vulgariser " un peu.

Et  pour ajouter aux autres c'est indispensable.

et même si on joue des choses simplistes.
Comment construire une bonne ligne, un bon walkin sur les accords de ton guitariste, si tu ne sais pas dans quelle tonalité ce joue le morceau, le nombre d'alérations à  la clé...
Même si  le morceau ne comporte que quelques accords de bases.... oh tu finiras bien par y arriver en chipotant.... mais bon ... et le morceau suivant  idem  tu devras rechipoter et tu ne comprendras jamais.
La basse et les lignes qu'on joue  c'est presque comme être en création de " solo " sur chaque morceau d'une certaine manière.
donc une note " mal sentie " et on te rate, autant comprendre pourquoi pour ne plus refaire l'erreur  ( même réflexion pour une note bien sentie   ) 
 


0
0
#29
30/07/2012 23:19:26
  Je suis d'accord, les mecs te présentent souvent de façon tellement " complexes"  à croire qu'ils sont pas fichus de  "vulgariser " un peu.

Le truc c'est que en bouquin il faut etre juste et pas dire de connerie, et pour ca faut etre technique et utiliser les bons termes
La vulgarisation c'est grace a un prof que tu peux l'avoir, car il va te dire d'abords simplement en vulgarisan, pour au final arriver plus profond, donc de maniere complexe. Ce n'est que mon point de vue.
Pis tient, je vais donner mon point de vue, puisqu'on me le demande pas.
J'ai tout appris seul, sans theorie, sans prof mais avec rigueur. Tout d'oreille et avec slappyto bien sur. J'ai longtemps été LE defenseur de la non théorie. Musicalité, culture et oreille étaient mes fers de lance. Theorie, harmonie et solfege mes demons a combatre. (hein sam )
Maintenant, 10 ans aprés je pense etre capable de tirer un bilan car, voulant faire du jazz et devenir muscien complet je me suis mit a prendre des cours et a jouer pas mal avec des élèves des écoles jazz ou musique moderne du coin.
Honnêtement, la théorie ca aide quand tu a pas le temps ou quand c'est trop complexe. Genre en bœuf tu peut trés bien t'en passer tant que ca reste de l'impro. Par contre quand c'est des standard jazz tu es mort et tu fait de la merde.
Je trouve que les mecs qui sont en école sont formaté au discours des profs et leur manière de jouer manque trés souvent de la chose primordiale: l'humilité et la musicalité. Les plus mauvais ne savent pas écouter et jouer avec leur cœur si tu leur écrit pas une grille ou que tu leur dit pas quoi jouer. Les meilleurs ne font que gerber des notes, certes justes, mais qui sont rarement intéressante. Alors bon, la plupart sont jeunes et n'ont pas baroudé assez avant de leur propres oreilles et je n'ai clairement pas la bêtise de faire une généralité, j'ai joué avec des trés bon qui déchirais vraiment, mais j'ai l'impression que c'est une minorité.
Tout ca pour dire qu'il te faut du vecu et de l'oreille pour exploiter intelligemment ce que tu apprend. D'ailleurs, j'en suis le premier exemple: quand je joue un truc ou je suis paumé, j'applique bêtement ce qu'on m'a appris
Et puisque je connait la réponse a ce que je vient de dire, c'est qu'en fait il faut apprendre et ensuite digérer tout ca. Seulement, la phase digestion est un cap subtil, que beaucoup n'arrivent pas a saisir (jeux de mot de fin)
0
0
#30
31/07/2012 01:05:26
C'est pas faux et c'est une des raisons pour lesquelles je n'ai jusqu'à présent pas pris un seul cours de basse (j'ai eu la chance d'apprendre ce que je sais de théorie avec des profs très ouverts d'esprit - ce qui ne veut pas dire que j'en ai pas chié vert - à une époque où j'étais batteur).
Maintenant je pense que ce serait le bon moment (d'autant que j'ai les moyens et le temps, ce qui n'a pas toujours été le cas). J'attends juste de tomber par hasard sur le prof sympa et compétent qui ne me demandera pas de jouer comme lui.

0
0

En Live

Poppy a voté pour le message de Poppyto il y a 5 jours
Modérateurs et johanson ont commenté le topic [Quelle pédale Detune up/down pour basse ?] de pk.grs il y a 1 semaine
Groumph!, grobass et Poppyto ont commenté le topic [La mort de Slappyto?] de kurt il y a 1 semaine
Groumph!, Poppyto, Emerald, grobass et MasterFailure ont commenté le topic [Le Topic du Freepost 7] de Vikie il y a 1 semaine
Groumph! a voté pour le message de MasterFailure il y a 1 semaine
Bilbaroud a voté pour le message de Poppyto il y a 2 semaines
BeamboomerOLD vient tout juste de rejoindre la communauté Slappyto. Bienvenue ! il y a 1 mois
Poppyto a voté pour le message de grobass il y a 1 mois
MasterFailure a voté pour le message de Poppyto il y a 1 mois
Grobass a commenté le topic [une chope s'il vous plait !] de Adrien21 il y a 1 mois